N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par forez

Impossible de voir le reportage, je tombe sur le ski alpin à Font-Romeu, le Kiwi, et à 26mn chapitre 12 du 4/02 c'est le weekend à Rennes et c'est tout smile
Sinon pour les virages je suis d'accord, c'est aux sensations et suivant la neige, dans la même descente on peut alterner les techniques. Je trouve que le télémark, à mon niveau qui n'est pas top,  demande plus de temps de mise en place et donc pour enchaîner les virages c'est plus difficile … Si la pente n'est pas trop importante et l'espace assez découvert et large ça peut aller.
Pour moi l'avantage des skis actuels est de pouvoir faire du ski hors piste même en neige "molle" alors qu'avant on attendait d'avoir une neige qui porte, que ce soit en classique ou encore plus en skating. Sinon c'était un peu/beaucoup la galère. Et puis qui dit skis étroits, dit skis plus longs donc moins manœuvrables … etc …
Avant je faisais de la raquette pour aller "voir" l'hiver derrière le rideau d'arbres mais toujours du fond sur piste pour la glisse, à présent avec les skis larges à écailles ça passe partout ou presque où je passais en raquettes. C'est pour moi le must de la liberté pour découvrir l'envers du décor smile
Mais en neige dure je préfère de loin des skis plus étroits à bords parallèles que les skis larges à cotes taille de guêpe comme on disait dans le passé. On a de bien meilleur prises de carres en dévers et on dérape plus facilement. Je crois que l'on retrouve la même chose en alpin avec ces skis très très larges pour le hors piste (autour de 100 à 110 au patin) en poudreuse et les skis plus taillés pistes, type de géant (autour de 70/80 au patin).
Modifié il y a 2 ans
Salut à tous
J'ai envoyé un sms à Sauvageon, pour moi jeudi après-midi c'est possible, mais faut voir le mal que la pluie va faire aujourd'hui,smile quand à la neige de demain, malheureusement la météo a très fortement réduit ses pronostics.smile
On ne pourra voir ça que demain smile
Je suis l'évolution avec la webcam de Prabouré ainsi qu'avec celle du conseil général du 63 sur les Pradeaux. Celle des Supeyres ou de Chalmazel sont un peu moins "parlantes" pour moi.
http://m.webcam-hd.com/praboure/front-de-neige
http://www.puy-de-dome.fr/routes/routes-en-direct.html
15 cm de plus mesurés derrière l'auberge des Pradeaux cette après-midi avec forez63. Neige excellente, glissante et qui enfonçait peu, juste ce qu'il fallait, et très homogène sur toute la sortie. Quelques très rares plaques de neige glacée sur le haut. Conditions super bonnes  smileUn peu de neige sur la route pour monter mais plus rien en repartant. T° de -1°.
Départ sous la neige derrière l'auberge et par le vallon pour remonter sur le retour des pistes de fond et basculer le long du barrage juste après les piles. Ensuite nous avons effleuré le bas du vallon à Marcel et direct à gauche à travers le bois pour rejoindre le départ des pistes de fond venant de la Tour et au niveau de la Clairière, remonter sur le suc de Montchaud. Ensuite le plateau où soufflait un léger vent de Nord Nord Ouest, puis le long de la plantation nous avons recoupé la piste de fond descendant par l'intérieur de la plantation, pour remonter par le vallon jusqu'à l'angle Est de la plantation, non loin de la tête des téléskis de Prabouré. Nous sommes alors descendu par le vallon qui laisse à droite les jasseries de la Fayolle et qui arrive sous les 4 Rochers, pour ensuite rejoindre le bois du Coin et filer par le vallon du Bivouac, puis le barrage et retour en descendant sous les piles, jusqu'aux Pradeaux. 
Malheureusement météo France à Prabouré nous annonce pour demain une limite pluie/neige à 2000 m puis ne s'abaissant à 1200 que vers 16h00 et de la neige ensuite pour mercredi … Nous verrons bien, car comme le dit l'adage "qui vivra skiera" ! smile
Modifié il y a 2 ans
Hier après-midi des Supeyres sortie avec Jacou et forez63. 
-1° au départ, vent d'ouest Sud Ouest averse de neige roulée. Pour jouer au mieux avec le vent, direction Nord vers les 3 Fontaines. Les skis collaient, le dessous était encore par endroit très humide et les 2 à 3 cm de fraîche ne suffisait pas.
La neige a très rapidement cessée. Nous sommes allés sur les jasseries de Pégrol et plongé dessous par le chemin, avec un vent qui nous a pris par le travers à nous tomber smile. Puis enfin une fois dans le "trou" qui mène au ruisseau du Grand Genêt, lequel se jette dans l'Ance, c'était très bon, un peu plus de neige et ça ne collait plus. Heureusement que la fine couche tombée permettait dans les pâtures de skier, car le redoux a fait très mal. Ensuite nous avons traversé la route et sommes allés vers le Coq Noir, puis avons tourner un peu plus derrière par les chemins, afin de revenir vers la jasserie du Clos et remonter sur les Supeyres en lisière juste au-dessus de la route venant de Saint-Anthème.
Et pour finir nous avons contourné la grande congère et retrouvé le col où les barrières à neige étaient à terre, les chevrons de 6X4 à la place de piquets de clôture avaient cassé. 
En buvant un coup au chalet des Gentianes, Karine et Guillaume nous ont appris que le préfet avait pris un arrêté de fermeture des pistes à cause du vent très fort annoncé. Le marathon du Forez doit avoir lieu demain dimanche au départ des Supeyres. Toujours - 1° en repartant.
Voilà, Jacou n'a plus qu'à mettre ses photos smile
Modifié il y a 2 ans
Nous avions déjà parlé de ce sujet et j'avais donné à l'époque le lien vers un document de Montagne Massif Central mais depuis, ils l'avaient aussi vite enlevé de leur site … Y avait-il quelque chose à cacher … smile
je l'ai posté en fichier joint, j'espère que ça va fonctionner, mais en résumé c'était :
"Accès libre et gratuit 
au milieu naturel :
Les pratiquants qui 
souhaitent accéder au 
milieu naturel non 
aménagé doivent 
conserver cette 
possibilité gratuitement 
même s’ils empruntent
en partie un circuit
payant."

On comprend Régis, mais nous ici c'est plus de l'instant"T" ou presque que du descriptif d'un parcours. Il faudrait s'y mettre en mettant les bons parcours à faire avec des photos …
Hier après-midi aux Pradeaux + 8° neige correcte dans les traces de raquettes mais molle en dehors. Parti par le barrage dans les traces de raquettes et d'un quad, puis le vallon où nous avions bivouaqué avec Jacou. Là, la neige portait pas mal. Grosse chaleur, manches retroussées, sans bonnet et sans gants. Je suis allé ensuite sur les ruines du Château, ça portait encore pas mal. Puis je suis remonté sur les jasseries de la Fayolle et ensuite redescendu dans le vallon pour remonter sur le gros Rocher. Malgré son orientation Est ça enfonçait et de la bruyère ressortait. Pas de glisse, il fallait mieux prendre les pentes en biais pour éviter des déconvenues. Sur le plateau la neige a mieux résisté que je ne l'aurais pensé. Descente par l'ancienne piste de fond, un peu de glace mais surtout des brindilles. Remonté sur le bois du Coin par la piste de fond puis la Tuile et retour direct pour voir jusqu'où le quad avait "maugé" la neige. Du barrage il était parti rejoindre le chemin du réservoir, tout de suite à droite après la maison du gardien, pour remonter sur la Tuile. Il a bien abîmé le terrain faisant ressortir des cailloux et ayant bien brassé la neige, d'où de grosses flaques d'eau. Sinon la dernière descente par le réservoir était correcte dans les traces raquettes mais sans trop de glisse.
D'en bas le mont Thiallier est bien déplumé sur le haut, ainsi que le suc de Pégrol. C'est normal, le vent a pelé la neige.
Modifié il y a 2 ans
Je ne suis pas là pour venir avec toi Jacou malheureusement, sinon ça aurait été avec plaisir, je serai aux Menuires pour ski alpin, rando alpine et fond, pas de randonnée nordique là-haut …smile
Donc hier j'ai fait ma dernière sortie de la semaine en partant des Pradeaux dans les traces raquettes par le réservoir puis j'ai plongé dans le vallon sous les jasseries des Mortes. Grand soleil, 2° au départ, la neige en versant Nord et Est et encore bonne. Mais heureusement qu'il y avait ces traces de raquettes car pour remonter sous le rocher Y, j'ai à peine essayé en dehors et ça cassait smile, mais il faut dire que la bruyère est très haute par là.
Ce qui est impressionnant à présent, c'est le nombre de traces de raquettes. C'est vrai que c'était la journée de la raquette aux Supeyres dimanche, mais à croire qu'il la faisait aussi aux Pradeaux …smile
Puis je suis allé faire le vallon sous la Tuile, qui rejoint la route de Prabouré sous les jasseries sans nom et vers la barrière à neige verte. Descente excellente dans de la très bonne neige mais pas trop de glisse. En bas, j'ai longé la route jusqu'au chalets puis suis remonté par le pré puis ai rejoint le chemin raquette qui retombe sous le bois du Coin. Je suis redescendu par la piste de fond (ça devait être extra en patineur ou classique) pour repiquer à gauche sur la piste raquette qui remonte sur le plateau. En haut le vent du nord s'est rappelé au bon souvenir de la neige et il a fallu rebâcher le bonhomme. Mais la neige avec l'altitude y est de meilleur qualité, même si 2 jours de doux en aurait raison, car ça a tellement soufflé que l'épaisseur est anecdotique. Sur Pierre Bazanne aussi, la neige est couleur crème, car la végétation ressort, mais rien que de normal vu la faible couche et le vent qui a tout balayée. Ensuite je suis allé faire le vallon qui part de l'angle de la plantation et retombe au-dessus du pont de la Fayolle. Neige super bonne, un régal, une bonne glisse, smilemais il a fallu aller chercher la pente bien vers la lisière. Pour faire une descente encore je suis remonté sur le plateau au-dessus du pont de la Fayolle, vers la rouge et la noire qui file vers les Supeyres. La neige y était très bonne, les skis enfonçaient juste de 3/5 cm et ça glissait bien. Là aussi je suis allé chercher la pente le long du bois où le soleil n'avait pas trop donné. Ca allait mais le fond était limite cassant, donc il faut faire très attention sur les appuis pas trop francs. Arrivé au fond, il y a la grille à mouton infranchissable, il faut alors remonter au tiers de pente là où il n'y a plus de grille et prendre dans le bois pour redescendre sur la piste de fond venant du pont de la Fayolle.
De là je suis remonté sur le plat de Fayevie pour redescendre dans le bois vers les jasseries et retrouver par un des "bras" du vallon à Marcel, un bras plus proche du grand pré de Fayevie, les traces de forez63 et Jacou, 20 m avant de recouper la piste de fond dans le virage. Puis retour direct sur les Pradeaux en arrivant par le départ de la piste raquette sous la billetterie. Ultime descente un peu hard dans la trace bétonnée de raquettes, mais heureusement il y a un peu de poudre encore sur les côté pour virer et se ralentir. 
Modifié il y a 2 ans
Ce matin - 14° (- 18° vendredi matin) en partant d'Ambert à 535 m vers 8h30 et - 3 ° aux Pradeaux à 1196 m, une belle inversion normale vu l'évolution du temps …
Je suis parti au sud par le pré de la luge, dans une neige très changeante : glacée en lisière exposée avec la neige tombée des arbres ; à d'autres endroits de magnifiques gobelets ou plaquettes se sont formés avec ce "givre de surface" qui fait étinceler les cristaux mais devient  le cauchemar des skieurs hors pistes dans les massifs pentus. Il vaut mieux voir ce sucre en poudre dans le café, même s'il est très agréable à skier en faible pente descendante ; ou encore de la neige soufflée et durcie par le vent qui pouvait craquer en petites plaques ou laisser la place à des passages gelés où les écailles n'accrochaient rien … Donc de bonnes conditions auvergnates, un choix de qualités différentes sur la longueur d'un étal de camelot smile Pour les épaisseurs, là également c'est du simple au double et par endroits j'ai bien vu que je skiais sur 10 cm de neige compacte au mieux, comme sur le retour.
Sinon, elle s'est bien tassée, mis à part les endroits où elle est comme du sucre en poudre, où là, si l'on est sur de la végétation un peu haute type des genêts, ça s'effondre. On voit sur les crêtes là où ça a soufflé que l'herbe apparaît. smile
En partant par le relais dans les traces de raquettes j'ai vu des traces de ski, peut-être un groupe de 3 SRN. La descente du grand pré de Chougoirand pas géniale, normal car orientation plein sud. Puis je suis allé sur les berges de la Ligonne et là c'était mieux. Par contre pas froid, en chemise et sans gant alors que le soleil tentait de percer la faible couche de nuages qui étirait tous les gris … Ensuite le réservoir au-dessus de Moissonnières en le contournant côté Molhac. La descente directe sur la Ligonne ne serait pas top, la végétation ressort trop. 
Puis j'ai traversé la route à Moissonnière pour effectuer une boucle un peu en face et revenir sur Molhac. Ensuite la maison du Gat et le relais où j'ai revu des traces descendantes d'un skieur dans le chemin très caillouteux (ils ressortaient) et en plus en lisière sud de plantation, donc à éviter en descente. Puis retour sur les Pradeaux, où j'ai compté 27 voitures côté barrage et seulement 12 côté pistes de ski.
Voilà donc la situation et d'en bas on voit le mont Thiallier qui a changé de couleur, la végétation ressort sur les crêtes. Mais c'est du bon quand même y'a encore de quoi faire sans problème smile
Modifié il y a 2 ans
Plus personne ne sort ? smile
Hier avec forez63 on a "raquetté" la nature sur le sentier de petite randonnée du Monestier, côté monts du Livradois.
Et cet après-midi je pensais aller aux Pradeaux et puis l'appel de cette neige côté Livradois s'est fait plus fort … Faut en profiter de ce côté me susurrait le vent à l'oreille smile Surtout qu'en enneigement c'est du kif kif smile
Alors du coup je suis partie de la croix des Prades, à 1085 m d'altitude et 1 km après Notre-Dame-de-Monts. Le soleil donnait bien et il faisait presque chaud, 0°/- 1° au thermomètre de la voiture à 13h50. Je me suis vite mis en chemise et sans gants pour partir du côté de Malvieille en cheminant à travers bois et clairière jusqu'à la croix de la Paix, célèbre carrefour bien connu des cyclistes. Puis de là j'ai traversé la route pour descendre sur le Grenouillet, retraverser la route pour filer rejoindre le chemin venant de l'Hôpital et passant sous le calvaire pour descendre sur Chambon-sur-Dolore. La neige était bonne à l'ombre mais à tous les endroits exposés, elle tombait des arbres et collait. D'ici demain soir on devrait voir les lisières exposées perdre leur blancheur.smile Mais bon la météo annonce des précipitations pour lundi, donc ça "redouce" comme on dit, la neige se tasse, chasse l'air, s'humidifie puis gel avant que ça reneige et on a notre sous-couche, c'est pas plus compliqué que çà, faut juste que les gars du climat là-haut, se décarcassent smile
j'ai à nouveau retraversé la route pour descendre derrière le cimetière et en essayant d'éviter les plantations trop épaisses, rejoindre le Péaghier. Juste avant j'étais au plus bas vers 950 m. Puis j'ai attaqué la "remonte" sur le Fraisse, puis le Moutet et dans les près dessous, la neige brillait sous un soleil déclinant. Là, il a fallu "rebâcher" le bonhomme car ça fraîchissait. J'ai rejoint ensuite la route forestière déneigée, mais ça passait, et gagné les Besseyre, le tout sous un soleil couchant qui ambrait d'une lumière chaude les maisons du hameau fantôme, car l'hiver, comme dans beaucoup d'endroits, il n'y a pas âme qui vive.smile
J'ai dû quitter la route pour finir, car elle est goudronnée, donc de grosses plaques de goudron ressortaient et pour achever ma sortie par une descente pas trop pentue mais super dans le sucre en poudre. Il y avait - 6° à 17h40 en repartant. La route d'accès bien sûr et comme tout le réseau secondaire, bien enneigé, au contraire du principal type col des Fourches côté Livradois ou les Pradeaux côté Forez, qui sont au goudron.
Modifié il y a 2 ans
Hier après-midi 1ère sortie à partir du col des Pradeaux, côté du barrage pour profiter de l'abri du terrain et des arbres contre un bon vent de Nord.
- 6 ° en partant avec du soleil direction le barrage dans les traces de raquettes, ce qui est très appréciable. En effet, le vent a bien durci la neige en surface et de ce fait a bien limité la glisse. Difficile de donner une quantité car des congères se sont formées et à d'autres endroits le balayeur a bien nettoyé smile
Je suis allé sur la Tuile sous un temps qui avait viré au gris et dans les traces d'un SRN qui m'avait précédé. Lui a décidé de filer vraiment sur la Tuile et le Rocher Y moi j'ai opté pour le bois du Coin, en refermant les ouvertures car là où le vent prenait … puis suis descendu par la route forestière de Prabouré pour remonter sur la gauche par la piste raquettes, rejoindre le plateau et filer sur les 4 Rochers pour se faire la descente, excellente le long du bois dans de la poudre alors que 20 m à découvert et avant la trace de la piste de fond recouverte de 10 cm, elle était plus dure.
De là je suis remonté pour me refaire la descente de la piste raquettes qui était excellente et revenir au bois du Coin pour refiler par mes traces. avant la Tuile j'ai vu des traces de SRN qui remontaient du vallon où nous avions bivouaqué il y a 4 ans avec Jacou et les Lyonnais smile
j'ai préféré laissé le Rocher Y car la bruyère y est haute  pour filer et remonter sur les Ronzières et tenter la descente. Il a fallu passer dans le bois afin d'éviter les cumuls de neige. Le début de la descente guère pentu, ça ne glissait guère puis après ça allait mieux dans la forte pente mais les virages s'avéraient délicats car en surface les 5 cm de neige durcis par le vent craquaient et freinaient les rotations.
- 8 ° à 16h30 et un temps toujours couvert.