N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par forez

Au loin sur la photo du bivouac, ce n'est pas dans le trou le bois du col des Supeyres d'abord puis la langue que l'on voit ensuite, le plateau après les jasseries de Malmotte ?

On ne se croirait pas dans le Forez, mis à part les arbres, on penserait banquise.

Alors pour aller sur Pierre Bazanne depuis les Pradeaux c'est possible, je l'ai fait en mars 2010, par contre il y avait plus de neige que ça et actuellement, ce serait trop galère, mieux vaut l'éviter.

Sinon tu pars à l'est du barrage, tu le longes, puis tu vas sur la Tuile, ensuite tu coupes les pistes de fond à 1,6 km du départ de Prabouré. Tu suis la piste de la liaison haute le long du bois, qui passe aux 4 rochers puis au gros rocher.
Quand tu es à la tête des téléskis de prabouré Alpin tu continues tout droit en passant au-dessus des jasseries de Vialevieille et au-dessus du bois Balayoux, un peu comme le chemin d'été qui va de la station aux Supeyres. Il y a deux ruisseaux à franchir. Puis tu piques sur le chemin qui va aux Jassoux, comme en direction des jasseries du Grand Génevrier mais en passant bien au-dessus vers celle qui est isolé presque en bord de route environ à 500 m plus haut. Là tu rejoins et traverses la route, longes de l'autre côté vers la barrière à neige filet qui est posée par la DDE. Tu plonges dessous et en dévers jusqu'au pont. Tu le traverses puis tu remontes sur la jasserie de Braveix et là un peu au filing tu tires sur la Pierre Bazanne.
Au retour, tu peux tirer en descendant direct sous la Pierre jusqu'à Roche Gourgon, par un beau vallon et ensuite au plus court par la jasserie de Gourgon direct sur celles de Pégrol. Il y a quelques barbelés mais si tu vas bien au fond des combes là où la neige s'entasse, elle couvre souvent les barbelés.
Mais bon, actuellement il y en a peu par contre ça a tellement soufflé qu'elle s'est entassée, alors … Mais c'est vrai que les conditions ne sont pas extra ou alors dans les bois.

Samedi j'ai fait la piste qui part dans le dernier virage sous les Supeyres côté Valcivières et qui via les Chaumettes permet de rejoindre la route du col de Chansert. Mais je n'y suis pas arrivé, il y a environ 14 km et la piste est très vallonnée. Je suis allé jusqu'à la plate-forme sous la fond du Blanc. - 15° et on sentait un peu le vent alors que l'orientation est plutôt ouest. Attention aux cailloux à quelques endroits.

Aujourd'hui des Pradeaux à l'est du barrage par les pistes raquettes, extra en ski classique avec du bleu swix (-1 / -5°). J'ai rejoint les pistes de ski et en ai pris des morceaux mais c'était moins bon car le vent avait balayé la neige douce et avait laissé la plus dure et froide, alors moins de glisse, un fartage un peu trop chaud.
Le vent mordait le long de la plantation des Allebasses. Puis descente par la piste d'alpin dans le bois qui rejoint celles de fond et par le même chemin le long du barrage pour rentrer.

Modifié il y a 7 ans
Alors là chapeau ou plutôt bonnet bas, car avec le temps qu'il faisait, le bivouac devait être hard ! :-(
Et 2 nuits en plus ! Ben dis donc (là je remue la main droite)
Je suis moins courageux que toi ! :-?

Aujourd'hui ballade à partir des Pradeaux, toujours à l'est du barrage, mais pas le long, entre lui et les jasseries des Mortes. - 10 ° à 14h15 !
Puis des Mortes, contournement du rocher Y.
Les endroits au soleil il faisait un peu chaud mais moins que dimanche dernier.

Descente d'un vallon dans la poudre qui rejoint la route de Prabouré et retour le long du barrage.

C'est du petit bras (environ 11 km) mais bon, c'était bien quand même … :-D
Modifié il y a 7 ans
Mercredi sortie raquettes dans le Livradois, de l'autre côté de la vallée d'Ambert, où le sommet culmine à 1218 m. Après on rebascule sur Issoire puis le Sancy. C'est un peu restreint et tout dans les bois (les bois Noirs d'ailleurs, à ne pas confondre avec ceux vers Noirétable côté Forez)mais ça change un peu. Environ 15 cm de fraîche, bien pour la raquette mais trop juste en ski vu l'état des chemins.

sortie aujourd'hui après-midi des Pradeaux, neige excellente pour la rando, pas trop profonde.

Par contre sur les plateaux, à pas mal d'endroit on retrouve la glace, car le vent a tout balayé et là où il n'y avait plus de sous-couche, ça s'enfonce dans la bruyère jusqu'au genoux, donnant ainsi une fausse impression de grosse couche alors que 25 cm de fraîche au mieux sont bien payés.
Le vent a même joué à former des plaques qui parfois tiennent et malheureusement d'autres fois craquent. Les skis passent dessous, les plaques d'environ 4 à 5 cm d'épaisseur bloquent le bonhomme sous le genoux et il faut batailler pour ressortir les spatules.
Mais dans les combes à l'abri ça vaut le coup.
Température douce à l'abri du vent alors que hier à l'alpin à Chalmazel c'était très froid, le vent balayait la neige à 20 cm au-dessus et on était sur le haut vers 1550 m autour des - 30 à - 40°. Mais même à 1110 m à la station il faisait très froid. Ca brûlait et gelait les narines malgré le masque à neige
Mais pour aujourd'hui le vent a tourné à l'est, le temps semble changer car il faisait plus froid en bas, alors il faut vite en profiter car en 1 journée de sud (il n'y en a pas encore eu cette saison heureusement)elle sera ramassée.
Modifié il y a 7 ans
Après une semaine de ski alpin à se gaver de neige, dimanche matin je suis parti en ski rando des Supeyres direction Pierre-sur-Haute, en suivant les combes des sources de l'Ance et contourner le suc de Pégrol par l'Oule pour être un peu à l'abri du vent du nord.

Puis le vallon entre la côte 1500 et le plat de la Richarde, la vallée du Fossat (faut pas trop craindre pour descendre) puis un coup de crampons à glace pour remonter les rochers de la Pause. Et pour finir "re" les skis et la vallée des Reblats, où là la neige était extra (environ une douzaine) car sur les plateaux, soit c'est la glace, soit des congères.

Retour par la route forestière qui débouche sous le dernier virage à droite en montant côté Valcivières. Des endroits limites car les chemins avant la route sont très "pierreux", mais bien quand même.

Des Pradeaux ça doit bien partir et ils en annoncent encore et la route des Pradeaux, c'est du billard par rapport à celle des Supeyres, alors ça reposera un peu : moins de kilomètres et plus de temps sur les skis ! :-D
Modifié il y a 7 ans
bonjour à tous et à toi N75 !

C'est vrai qu'il y a 20 ans le col des Supeyres n'était pas déneigé mais l'implantation d'un bâtiment par la commune dans le cadre du domaine nordique (zone à l'époque) a fait que son déneigement a été d'actualité.

C'est l'évolution et l'on y peut rien, par contre le sur-équipement qui tend à envahir le plateau côté sud est plus gênant à mon sens. Là où avant il y avait une barrière à neige dans la combe naturelle qui rejoint la plantation des Allebasses, il y a à présent une autre barrière qui prend une partie de la piste été puis qui la laisse pour aller rejoindre presque le bois.

Les snow kite sont une autre forme de ski qui ne me choque pas, car la plupart ont tout de même un esprit montagne. C'est autre chose … D'ailleurs, à cause de cette nouvelle barrière à neige on en voit moins de ce côté, alors qu'ils y allaient également. C'est un peu pour eux un frein à l'accès au milieu naturel.

Mais c'est vrai qu'il reste encore de quoi faire et heureusement ! Mais c'est vrai également que les aménageurs de tous bords rêvent d'en croquer toujours plus !

Bientôt l'électricité va être montée là-haut … après et sans doute un nouveau bâtiment … puis le ski étant possible et la neige étant conservée par la plantation qui évite qu'elle ne soit balayée comme sur le reste des plateaux, peut-être que la collectivité achètera cette plantation, car elle ne sera pas éternelle … Mais après ??? Des hivers comme l'an dernier ??? Alors avec le barrage des Pradeaux pas loin, je verrais bien des canons à neige …
Mais d'ici là, y aura-t-il encore des skieurs de fond assez sportifs pour se contenter de tourner sur un anneau enneigé artificiellement ?

Ci-dessous un lien intéressant sur le bilan de la saison 2011 du nordique. Depuis 94, ça baisse et ils disent que l'an dernier, l'hiver précoce a permis sans doute de vendre des cartes annuelles. Ils se posent la question : "est-ce une nouvelle clientèle ou cet hiver arrivé tôt mais parti tôt ?
Mais comme ils le mentionnent, ce qui fait rentrer de l'argent ce n'est pas ces cartes de sportifs de proximité (Sancho disait fort justement que pour ceux qui habitent à côté le prix du ski est dérisoire) mais les journées des occasionnels, et là, même si l'hiver n'a pas aidé, c'est la baisse inquiétante depuis longtemps …

C'est vrai que notre cher Forez sort de l'anonymat …



http://www.institut-montagne.org/nuxeo/nxfile/default/5e1e1d15-47e5-4102-bf39-6361334c91bf/file:content/2011-PDF-bilan-activite-nordique.pdf

Modifié il y a 7 ans
J'ai trouvé sur internet que Ortovox avait gagné un procès contre ce type de matériel pour violation de brevet ???

C'est là :

http://www.skitour.fr/forum/read_161028.html


http://www.freepresse.com/+Ortovox-remporte-son-proces-contre+.html

Comme le fait justement remarqué la personne qui a donné cette info : "la sécurité du skieur n'en sortira pas grandi"

Et parle d'une législation différente en France donc nous ne sommes pas encore concernés.


Modifié il y a 7 ans
Sancho a bien raison, je crois que les gars qui font du ski fou ne payent pas leur matériel, ceci dit chapeau bas quand même.

Pour la matos, c'est vrai que les skis à farter dans une neige constante ou presque c'est fabuleux mais sinon, en rando ça peut être vite une sacré galère. De plus ça n'est pas très pratique en cas de traversé de ruisseau, d'herbe sur 3 où 4 m (avec du rouge en tube dessous… hum, le must …smile.

Je n'ai jamais essayé de skis de rando comme Sancho ou Talon libre parlent, des vraiment typés avec de grosses chaussures.

Soit je suis avec des XADV Salomon équipés de chaussures de rando de la même marque (je regrette d'ailleurs mes anciennes BC Greenland salomon beaucoup plus typées rando et en cuir, sans le talon fuyant sur les côté) pour aller en neige poudreuse ou dans les arbres et des skis de skating pas du tout rando mais bien adaptés sur les hauts plateaux du Forez quand la neige porte comme actuellement.
Et sur neige gelée, les skis de skate (équipés de fixations rando, ça dépasse du ski mais ça va) tiennent mieux en traversée que ceux de rando car ils sont à bord parallèles, donc l'appui est réparti sur tout la longueur. Je trouve que les XADV, du fait de leur taille de guêpe, ne tiennent pas. Ca porte en spatule et talon mais au milieu, là où est le poids du skieur, ça ne peut par porter, où alors il faut une neige assez molle pour que les extrémités du ski s'enfoncent dedans.

C'est mon ressenti mais je n'ai pas l'expérience de Sancho ou Talon libre ou nombres d'autres d'entre vous. :-D

Bon désolé mais la semaine prochaine je vais à l'alpin … :-(
Modifié il y a 7 ans
Même si c'est une sensation fabuleuse, que l'on ne soit pas le premier à tracer ne me choque pas, car tout le monde a le droit d'aller poser ses spatules dans la neige.

Par contre la course à l'aménagement de l'espace à tout prix afin d'essayer de récupérer tout et rien me dérange.
N 75 parle des monts du Forez et en particulier du plateau des Allebasses, là où un temps un champ d'éoliennes devait voir le jour, là où à partir du col des Supeyres de nouveaux réseaux de barrières à neige ont été installés, là où les principaux efforts du domaine nordique ont été concentrés, là où un nouveau bâtiment verra sans doute le jour alors que dans celui existant les gérants se succèdent à vitesse grand V.
Là où certains ont déjà dû penser à implanter des canons à neige et là où déjà, comme je le souligne dans un post précédent, certains avaient envisagés de tracer au-delà du col en direction de Pierre-sur-Haute, courant encore après un nouvel espace à aménager alors que depuis des années les skieurs sont de moins en moins à l'étroit sur les pistes existantes.

Le ski de fond a les yeux rivés sur l'arrivée comme le ski sportif que les domaines nordiques favorisent, et ce n'est pas l'éditorial du dernier ski de fond magazine où il est constaté une rupture entre les principaux protagonistes qui va arranger les choses.
Modifié il y a 7 ans
Merci pour toutes ces précisions, mais je vois que notre Robert reste un vrai gamin … et j'espère le restera encore très longtemps … :lol:
Modifié il y a 7 ans
C'est vraiment très intéressant et bien fait. Je n'ai pas une grosse expérience (1 exercice il y a 10 ans) dans l'utilisation des détecteurs mais ça tombe envie de s'y pencher plus dessus.

Mais dans tous les modèles qu'elles sont les mieux ?

On connaît surtout l'Arva qui est presque un nom générique comme Salev, Ratrac ou frigidaire mais je crois il y a Recco aussi ?

Modifié il y a 7 ans