Tous les messages créés par forez

Sortie ski cette après-midi toujours de la Grosse Font 1 km sous le col de Chansert côté Job, et très difficilement accessible pour vous les amis ligériens (je veux dire en temps car il faut contourner le massif).
Car attention, côté la Fortiche (2 km sous Saint-Pierre la Bourlhonne qui est à 7 km du col du Béal) la route est enneigée vers le chalet de la Roche et il y a plus de 3 km barbant pour atteindre le col de Chansert. Elle est orientée nord et boisée alors la neige y tient très bien.

Deux endroits déneigés au départ où il faut déchausser, puis montée sur les rochers de la Pause, super descente sur la croix du Fossat et les Supeyres en longeant la lisière ouest des bois au-dessus des Reblats, car la piste sur le suc de Pégrol est totalement déneigée.
Depuis mercredi, il a fait chaud et la neige a ramassé, mais aujourd'hui c'était légèrement plus frais (vent nord ouest). La neige était extra car elle enfonçait sur 2 cm et tenait super bien en descente et dans le dévers, sinon ce parcours serait trop galère.
C'est du cabotage de lisière en franchissant les départs des ruis qui alimentent le Batifol dans les Reblats (le haut de la vallée est bien enneigée). C'est du physique monté/descente sans arrêt bien plus dur que par la piste directe bien sûr. Mais pas moyen de faire autrement même en se tenant à la limite de la neige et de la bruyère afin de minimiser le dévers.
Je suis arrivé aux Supeyres par la Jasserie qui est juste au-dessus de l'auberge et avant l'éolienne.
Puis retour par le même chemin mais j'en avais plein les spatules.
La descente des Rochers de la Pause (1530 m) jusqu'aux 1170 m du départ est un peu hard, surtout dans le chemin au milieu des bois. Mais ça passe en restant dans le premier mur sur le côté droit afin de remonter dans le talus pour se freiner. par contre à déconseiller en ski à farter ou alors à l'aiguille de pin et sapin. Je n'en ai jamais tiré mais à mon avis, à déconseiller également avec une pulka.
Sinon super sortie ! :-D
skieur^^fou
Modifié il y a 7 ans
Tu as raison Robert, je ne voyais pas les choses comme cela, mais alors, compte tenu que beaucoup de parcelles appartiennent à des privés, ils peuvent en interdire l'accès et dans ce cas seuls les chemins cadastrés pourraient être pris …

Mais alors, si le chemin est damé il faudra payer ou alors partager l'espace, moitié damé, moitié hors piste.

Ca risque d'être compliqué tout ça ??? :oops: :-o
Modifié il y a 7 ans
Bien ! Il faisait bon en plus pour ce genre d'exercice. Tu y as pris goût.

Hier, on aurait presque pu se croiser de loin, car je suis parti en raquettes du bûron de la Grosse font (1170 m), là où s'arrête le déneigement de la route du col de Chansert côté Job. C'est très bien enneigé à mi montagne mais plus haut sur les crêtes, ça passe bien encore mais c'est "pelé" comme l'on dit chez nous.

Un tour sur la montagne de Monthiallier et la croix du Fossat, sous la chaleur. Par contre la neige revenait sur 5 cm pas bien plus.

De là-haut j'ai vu les crêtes sur le suc de Pégrol où tu as dû passer en venant des Supeyres et c'était également bien "pelé". Reste-t-il encore un bon enneigement, du moins de quoi passer sur la piste ou encore côté est ?

J'ai vu que la lisière ouest du bois qui vient des Supeyres, est encore bien enneigée tout du long mais c'est beaucoup en dévers.

La lisière de la plantation des Allebasses aussi semblait bien enneigée, et le long des barrières à neige c'était encore bon, mais rien à côté vu de loin bien sûr.

La semaine prochaine la météo annonce plus frais, ça devrait permettre d'en profiter encore un peu, car hier on se serait cru début avril … :-D
Modifié il y a 7 ans
j'ai oublié ça qui résume un peu le nouvel esprit de cette loi de 1985 revue en 2006 :



"Ce nouvel article du code général des collectivités territoriales qui élargit le champ d’application de la redevance à l’ensemble des activités nordiques
soumet les collectivités à de nouvelles contraintes. En effet, les services évoqués sont obligatoires et cumulatifs. Ils imposent la présence d’équipements d’accueil et un accès libre et gratuit aux " terrains
d’aventure " non aménagés, ce qui n’était pas le cas pour la redevance ski de fond."
Modifié il y a 7 ans
Quand on lit tout ça, on ne peut que se poser la question sur la pertinence de la redevance ski nordique.

En effet, si sur certains domaines, on peut sans problème partir en hors piste, il y en a où c'est très difficile voire impossible.

Mais la loi de 2006 est claire là-dessus :

Article L2333-82 du Code général des Collectivités Territoriales
Modifié par Loi 2006-437 2006-04-14 art. 33 III, IV JORF 15 avril 2006 - Code du Tourisme.

Si l'accès au milieu naturel passe par des pistes damées et uniquement par là, on ne peut empêcher le libre passage.

Mais on peut imaginer un autre cas où le randonneur peut partir par un accès libre et où ensuite le seul passage se trouve sur des pistes damées (par exemple une forêt très dense d'un côté, une falaise de l'autre ou forte pente moitié rochers et forêts) car le relief naturel empêche le passage.

C'est pourquoi à mon avis les domaines immenses avec des kilomètres de piste ont vécu, d'une part d'un point de vue rapport coût/fréquentation et de par cette loi de 2006.

Les domaines payant devront alors soit appartenir en totalité à un privé ou à une collectivité qui gérera le ski (et à condition qu'il n'y ait aucun chemin cadastré dans la parcelle), soit ne plus être payant.

Si la loi montagne de 1985 donnait le droit aux collectivités de percevoir sans ambiguïté une redevance sur neige, la modification de 2006 laisse un grand flou …

Un vaste débat que devront de toute façon se poser les collectivités dans un proche avenir car la définition du libre accès au milieu naturel est très très subjective …
Modifié il y a 7 ans
Sortie ce matin à partir des Pradeaux à l'est du barrage. Dur dur au départ dans les traces de pas et de raquettes, plus haut ça allait.
Sur les pistes c'était encore bon mais sur le bas au retour c'est très délicat sous certains arbres, toujours les mêmes passages bien sûr.

Bilan il faut aller chercher la neige plus haut et en versant nord est ou dans les bois car ailleurs, le vent a tellement soufflé quand il faisait très froid que la neige a été balayée.

Il y a plus de neige à 900 m d'altitude en plein pré qu'à 1400 m.

Le vent était au nord et sans faire froid il faisait frais mais la neige revenait quand même et le gel nocturne avait été très faible.
Modifié il y a 7 ans
Bonjour à tous et à toi N 75.

Désolé de répondre si tard mais je reviens d'une semaine dans les alpes à dévaler les pistes.

Oui tu peux prendre ce vallon qui est superbe à descendre lorsque la neige porte (et dans laquelle en mars 2009 un "pisteur" du domaine avait eu la fameuse idée d'y faire une piste raquette à grand coup de motoneige). On virevolte autour des arbres et il rejoint le barrage bien sûr via ce ruisselet qui vient du vallon.
A la sortie du vallon, là où le domaine nordique a installé une petite passerelle pour les raquettes, soit tu longes toujours le ruisselet mais tu passes sous des plantations sur 300 m où l'enneigement n'est pas au top et où il faut se baisser.
Soit tu remontes à gauche après la passerelle puis tu prends le premier à droite qui t'amène toujours sur le barrage mais qui n'est pas marqué sur la carte.
Il arrive là où le barrage fait une petite pointe, en fait il coupe tout droit au lieu de faire l'arrondi que tu vois sur la carte.
L'été aussi en vtt tu peux le prendre il est très bon, alors que celui qui est marqué sur la carte est impraticable en vtt ou alors à côté du vélo.
Modifié il y a 7 ans
En 2010 je voulais remplacer mes bonnes vieilles BC Greenland de chez Salomon qui étaient en cuir avec un talon droit et non fuyant comme les nouvelles plus taillées ski. Elles avaient 11 ans de bons et loyaux service en ski, raquettes, crampons à glace. Elles m’ont lâché au niveau du rembourage intérieur au talon qui avait foutu le camp. A la place il reste un gros trou et direct la coque plastique. Il faudrait que je prenne le temps d’y réparer.

Donc je voulais opter pour les nouvelles que vous montrez sur les photos, les XADV quelque chose…

Chez Salomon ils m’ont dit qu’ils avaient des problèmes sur ce modèle, qui étaient certainement ceux que vous aviez fait remonter.

Donc j’ai acheté le modèle en-dessous, identique mis à part qu’il n’y a pas la guêtre intégrée, ce que je préfère finalement car en neige poudreuse je mets une paire de guêtres et sur neige dure quand il fait chaud, je n’en mets pas et ça « respire » ainsi un peu mieux.

Je trouve ce nouveau modèle moins typé rando comme la BC Greenland et au bout de la 3ème saison d’utilisation je trouve qu’elles fatiguent un peu en torsion. Sinon, rapport confort/ski je ne m’en plaindrai pas. Par contre pour les avoir utilisé en crampons et raquettes, elles sont moins polyvalente, beaucoup plus typées ski, à cause de ce talon fuyant sur les côtés, moins carré. Par contre elles sont plus légères que les cuir.
Modifié il y a 7 ans
Hier sortie rando classique au sud du col des Pradeaux, en direction des hameaux de Molhac et un peu plus loin. Retour par la piste qui vient du siège de la Reine sur le puy de Loir puis le hameau de Chougoirand.
Vent de nord pas très froid, T° de -1 à - 2° au thermomètre, neige pas encore trop lourde.

Il faut en profiter de ce côté car c’est rare que l’on puisse y aller, altitude autour de 1050 à 1200 m. C’est beaucoup moins la montagne sauvage car c’est un peu plus habité ce qui lui donne des allures, toutes proportions gardées, de « jura ».
Modifié il y a 7 ans
Les Reblats c'est superbe à descendre. avec mon père nous avons à l'automne 2010, dégagé des arbres qui étaient en travers dans le raidillon après le ruisseau et juste en dessous aussi.
Tu peux refaire de l'eau à côté d'une cave que nous avons retapée. Tu peux y entrer, il y a une vieille table de camping jaune et un "banc" pour s'asseoir. Elle est près du pont qui traverse le ruisseau, mais assez bas à 1250 m d'altitude au moment où la vallée se resserre un peu plus avant les bois.

Ce matin j'ai enlevé environ 8 à 10 cm de neige à Ambert à 500 m. Ce soir la neige est bien revenu, beaucoup plus lourde, mais en haut ça doit être mieux, même si il n'a pas dû en faire beaucoup plus.

Par contre sur la Pierre Bazanne et Roche Gourgon c'est un endroit qui déneige très vite. Après la neige de décembre et suite au redoux, il n'y en avait plus beaucoup, donc pas de sous-couche, mis à part certainement dans le bois sous la pierre Bazanne qui remonte vers Roche Gourgon.
Modifié il y a 7 ans