N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par forez

Très bon retour qui finit de me conforter dans mon idée des S-bound 112 . Merci Fanny ! :-D

En effet, depuis une bonne trentaine d’année, Fischer (je ne parle qu’au niveau nordique n’ayant pas le recul en alpin) est la marque de ski qui globalement est la plus stable en terme de qualité de produit.

Tu ne sais pas trop quoi acheter, tu prends du Fischer et honnêtement tu es rarement déçu.

Le retour de régis sur les Madshus dont la semelle n’était pas trop finie, m’a laissé un goût de « je ne sais quoi », car même si la glisse en ski de rando n’est « peut-être » pas aussi importante que sur un ski de fond de piste, surtout dans les fortes pentes, ça ne gâte rien pour le reste comme les passages en faux plats.

Les Rossignol BC 110 Positrack fabriqué chez Fischer avec cahier des charges Rossignol me laissent dubitatif, car si en alpin j’ai eu des Rossignol qui allaient bien, en nordique, c’était un peu la loterie, alors …

Par contre la taille. J’ai des Salomon de rando en 170 (je fais 173 cm), qui vont bien en manoeuvrabilité mais qui manque de nerf. Je pense prendre des 179.

Les Salomon sur neige gelée/tôlée ne valent franchement rien (expérience encore hier aprèm) et mieux vaut dans ce cas une paire de skate.

Qu’en est-il des S-Bound 112 ? Leur cotes taille de guêpe génère-t-elle les mêmes problèmes ?

Car je pensais prendre une seconde paire à bord un peu plus parallèle et carre.

En tout cas merci du retour Fanny ! :-D 8-)
Modifié il y a 6 ans
j'ai oublié la photo de la jasserie de la Morte, sur la piste entre Chassirat et la station de Chalmazel, je n'y suis plus passé depuis un moment et c'est vrai qu'elle a été bien retapée comme on le voit sur ta photo.

Je me souviens au milieu des années 80 elle était encore debout avec la porte peinte en bleu charron.

Mais elle a été refaite par la collectivité pour tout le monde puisqu'il y a du bois et qu'elle est ouverte ou est-ce l'initiative d'un privé ?

C'est vrai que nombre de jasseries seraient retapées même très sommairement, juste comme cabane pour les randonneurs comme sur le lac Inari en Finlande (refuge d'état), ce serait bien je pense … A condition que les gens respectent, mais l'hiver je crois que l'on est entre "montagnard", par contre l'été … :-?

Et les crottes de cerf, je ne suis pas un grand connaisseur :-( , mise à part celles de lièvre et chevreuil, mais je croyais (sans doute à tord) que le cerf vivait dans des milieux moins montagnards, plus forêt type Tronçais ??? :-o
Modifié il y a 6 ans
Ouh là là !!!!!!!!!!!!!!! :-o

Notre neige y a pris dans les "carreaux" ! :-?

Dans les Alpes le redoux s'est fait sentir mais je ne pensais pas quand même que chez nous il aurait fait tant de mal …

Il y a 8 jours, le samedi 2 mars, j'ai fait une ballade sur le sud des Pradeaux, encore super bonne ! :-)

Ce matin, c'est plus la peine d'y compter. je suis parti derrière l'auberge sans problème mais pas du super ski dans les traces de pas et raquettes gelées.

Puis le barrage, le vallon du bivouac de fin janvier avec Jacou, Leucos et son copain (on voit encore le mur de neige du tipi !) puis haut de Prabouré Alpin et vers le bois Balayoux, j'ai vu de loin un skieur de rando et c'était mon Damien63, notre accompagnateur Montagne de "luxe" (très grande connaissance du milieu forézien, à recommander pour ceux qui cherchent un AMM).

Nous avons skié de concert en retournant sur Prabouré et autant parlé que skié d'ailleurs … :-? :-D :-D

Sur le haut la neige était bien meilleur car elle revenait sur 2 à 3 cm, juste ce qu'il faut pour que ça porte et prendre des carres.

Sur Pierre Bazanne et Roche Gourgon, fermer le ban, ou alors en suivant les plaques et le haut des jasseries de Pégrol et des sources de l'Ance puis en taillant dans les favilloux au-dessus des ruines de Champclose, pas loin du bûron du Planchevalat et en passant côté nord-est de la côte Braveix, un peu sur la" frontière" 63/42.
Là-bas, il faut vraiment y aller quand ça fait … :-(

Pour le bivouac de mars, je ne suis pas libre le week-end du 30 mars mais les 2 prochains (16/17 ou 23/24) ça peut se faire. Ceci dit, si vous êtes plusieurs à avoir décidé le 30/31, ne décalez pas pour moi.

Il faudrait juste que l'on arrive à se trouver même sans bivouac pour une sortie "familiale" … :-D

En discutant avec Damien, il a lancé l'idée de faire la saison prochaine la journée de découverte de la rando nordique dans le Forez.
Il a peut-être un plan pour du matos à louer pour ceux qui n'en ont pas.
C'est je crois une excellente idée, qu'en pensez-vous ? :-D

On en reparle dès la rentrée de septembre pour y mettre au point ?


Sinon, juste une question à Benbois :
Dans votre "igloo", le fait d'avoir une T° de +3° n'a pas généré trop d'humidité, de fonte de gouttelettes de neige sur vos duvets ? :-o
Modifié il y a 6 ans
C'est un sacré projet que de se faire son propre matos … :-)

La réponse à Grandsteak sur le type de skis est la plus proche de la vérité.

Tes skis sont très paraboliques et en neige poudreuse ou humide molle, c'est un régal, mais sur la glace … 0 :-(

Tes skis sont à bord un peu plus parallèles, c'est moins bien en neige souple mais en traversée sur de la neige dure, ça va très bien.

Je pense que le compromis me semble très difficile, un peu comme en vélo :

Tu as le vélo de route, super sur route.

Le VTT, super sur chemin.

Et le VTC, qui "débarrasse" sur route et sur chemin sans vraiment être au top.

Je crois que deux paires de skis suivant la neige et le lieu de pratique ne me semble pas une hérésie.

Alors à ta varlope camarade boisilou ! :lol:
Modifié il y a 6 ans
Merci Grandsteak, et excuse moi de te répondre si tard j'avais perdu le post de vu … :-(

Je suis en train justement de regarder des skis à farter plus larges et solides que des skates et moins que ceux de rando pour la poudre.

j'ai vu le Fischer E 109, le Salomon dont tu parles, le Madshus Eon Wax je crois …

j'y réfléchis tranquillement pour l'hiver prochain ! :-D
Modifié il y a 6 ans
J'ai oublié de te féliciter encore une fois pour les photos Benbois, on est plus sur un site de rando nordique mais de photographie, entre toi, JW Chalopin (y'a longtemps qu'on a pas eu de ses nouvelles, j'espère que ça va ?), Damien63 et Jacou, ça tire du portrait de notre vieux Forez (je parle du massif bien sûr).

Sur ta première photo, on voit les rochers du sommet, en février 2011 j'ai dormi là, dans la bruyère. J'y étais allé à pied même pas en raquettes. Ca avait fait un peu de grésil pendant la nuit.
Cet hiver, la neige qui est tombée aurait fait pour celui de 2011 en partageant à moitié ou pour le prochain si ça ne veut pas rire pour nous.

Allez ! A la revoyure ! :-D
Modifié il y a 6 ans
Tu fais encore plus fort que nous, dormir dans la neige et à 1500 m alors qu'il y a des arbres pour se tenir au chaud dessous, ben alors ! :-o :lol:

Alors sinon pour le compte rendu :

D'abord merci pour les croissants Bernard, mais comme avec Jacou on se levait au jour (7h environ) et qu’il faut compter 2 heures avant de tout remballer, tu nous as précédés … Désolé ! :-?

Sinon on a fait un bon tour : départ vers 13h15 des Pradeaux mardi 26 par beau temps et soleil.
Puis barrage, haut de Prabouré, contournement du bois Balayoux et super descente dans une neige de sucre sur le bûron du Clos ; traversé de la route au niveau du Coq Noir, puis plongé dans le trou vers le pont de l’Ance où nous rencontrons un randonneur alpin qui vient de tracer des virages dans la pente des ruines de Champclose.
Puis retraversé de la route sous le bûron de Braveix où des vaches sont dehors !!! Enfin remonté physique à mi-bosse pour un campement au-dessus des jasseries des Gorces, dans les pins au sud/ouest. :-)

Nuit à – 10° d’après le thermomètre de Jacou sous son auvent de tente.

Mercredi matin levé au soleil mais départ direction Pierre Bazanne dans la brume, à l’estime par la côte de Braveix. A 20 m de la Pierre on ne la voyait pas. :-o
Puis descente dans le vallon sous la Pierre Bazanne et remonté dans le bois sur Roche Gourgon. Le vent y prend tellement que la neige est soufflée. On voit l’herbe …

Contournement de Roche Gourgon pour se faire la descente entre les 2 « sommets » sur la jasserie de Gourgon que nous avons loupée. :-?
Au jugé on a tiré à travers lande, fayards et bouleaux (un petit « grand Nord ») sur le ruisseau de Chorsin qui passe sous Garnier. Passage titanesque du ruisseau où j’ai failli me laver les pieds pour pas cher et où la pulka made in Aventure Nordique de Jacou a fait montre de dispositions de franchissement assez exceptionnel, avec un bon tracteur devant pour tirer. :lol:
Repas semoule.raisins secs sous la jasserie sans nom, entre celle de Gourgon et le groupe de Garnier. Pas froid à l’abri du vent.
Et à la remontée, MIRACLE !
Que le soleil soit et le soleil fût ! 8-)
Tout s’est dégagé ! On a vu au-dessus du brouillard apparaître tels des diables le suc de Pégrol et PsH qui semblaient énormes dans leurs manteaux blancs !
Et là, orientation ultra facile, de 150 m on est passé à une visibilité de 50 km …

Puis on a contourné les sources de l’Ance afin d’éviter le « trou », pour filer sur les Supeyres.
Là, traversé de la route pour aller se planter entre les jasseries de Malmotte et la plantation des Allebasses, à 300 m sous les pistes de fond, juste au-dessus des rus et autres sources qui filent dans la combe sous Malmotte.
Installation en chemise et sans gant mais avec pantalon sous des pins (moins pratique que le sapin pour le matelas mais ça débarrasse) où chantent des oiseaux.
Jacou brasse du mou pour trouver le dur :lol: dans une neige en sucre sous la prime croûte et sous l’œil goguenard du Sancy et du vieux Puy-de-Dôme.
Nuit moins froide à – 8° toujours d’après les relevés de météo Jacou.

Et jeudi matin sous un soleil voilé, départ au plus simple par Fayevie, le barrage côté ouest et arrivé aux Pradeaux à 11h00, après les 500 derniers mètres rocambolesques où voulant arriver skis aux pieds aux voitures, la pulka de Jacou a glissé dans le ruisseau, effleurant l’eau. Un bon coup de rein et elle est ressortie sous les applaudissements d’une foule (3 pelés et 1 tondu environ) qui devait se poser des questions sur notre état mental. :lol:
Et voilà … En attendant la prochaine !

Sinon samedi peut-être un tour « tranquillou » l’après-midi mais après c’est l’alpin et là c’est sûr !

Par contre après, on se recontacte pour des sorties de mars ! :-D
Modifié il y a 6 ans
Hier sortie sur les Pradeaux dans une poudre exceptionnelle … :-D

Je traçais parfois avec de la neige jusque sous les genoux et je ne sentais rien. Le fond était dur mis à part quelques rares endroits sous les arbres où il craquait comme le souligne N75. :-)

Trois superbes descentes sur le pont de la Fayolle, puis les jasseries de la Fayolle, celle du rocher Y (jamais vu comme ça !) et pour finir des Ronzières sur les Pradeaux.

Il suffisait juste de bouger à peine les genoux et ça godillait tout seul … :-D :-D :-D

Pour remonter de la Tuile sur le rocher Y j’ai trouvé 1 trace de ski, mais vu comme ça faisait à des endroits, je dirais 3 personnes.


Sinon, je pense qu’avec jacou, on peut partir des Pradeaux et filer via le barrage, la Tuile, le haut de Prabouré, les jasseries de Viallevieille.
Ensuite on contourne le bois Balayoux et on descend sur la jasserie du Clos, au bord de la route Saint-Anthème/les Supeyres et au-dessus des jasseries du Grand Genevrier, là où il y a celle du Coq Noir.
On traverse la route et on tâche de se trouver un coin dans ce périmètre sous les ruines des jasseries de Champclose, vers l’Ance et le ruisseau du Grand Genet

Le lendemain on peut tirer tout droit sur la pierre Bazanne en passant vers celle de Braveix et arriver vers Roche Gourgon, puis les jasseries de Garnier, revenir vers celle de Pégrol .

Bien sûr tout va dépendre de la neige à pousser, si la couche ultra légère s’est un peu tassée donc plus dure à tracer, si elle tient sans trop craquer … :-? :-o

DONC ! Suivant neige et météo. :-)

Le second bivouac ne doit pas être trop loin des Pradeaux, il faut que j’y sois revenu vers 11h30. Donc je dirais entre les Supeyres et les Pradeaux.

Voilà à peut près ce que je pensais faire, sachant qu’il faut en profiter pour aller vers Pierre Bazanne car ça souffle tellement là-bas que la couche de neige n’est pas très importante. :-)
Modifié il y a 6 ans
Je crois que le problème vient plus de la forme des skis très/trop taille de guêpe …

En neige très dure je préfère aller skier (pour l'instant) avec mes Salomon de skating équipe 10 (donc vraiment conçu pour la piste et la compétition) de 42 mm de large qu'avec mes Salomon de rando qui font 88/60/78.
Les 2 sont équipés de fixations Salomon de rando. Ca dépasse des skis de skate mais ça va.

Les premiers tiennent beaucoup mieux, même sans carre (pour les chanceux qui trouvent des Fischer des années fin 80/début 90, ils avaient des carres métalliques sous la semelle, plus un renfort de carre). Par contre en neige mouillée ou poudreuse donc neige souple, les second vont très bien.

Le problème vient plus je crois des skis à bords non parallèles. Lors de traversées en dévers à faible vitesse c'est impossible de tenir, le ski porte en spatule et talon, il faut vraiment une neige revenue sur 3 à 5 cm au moins pour arriver à ce que le patin prenne des carres.

J'ai remarqué que même sur une piste de ski de fond damée pour le skating et dans une neige poudreuse qui savonne, les skis dérapent.

Ils ont aussi moins de cambre, ce qui joue, ils sont moins nerveux. Il faut dire que je les ai pris en 170 cm pour pouvoir aller dans la forêt, je pense qu'il me faudrait chez Salomon des 180.

En alpin il y a la vitesse et le poids du matériel qui fait que la prise de carre est plus aisée.
Malgré tout les skis de poudreuse d'alpin ont des performances médiocres sur piste, donc là aussi le ski polyvalent est très dur à trouver.

Pour neige dure il faudrait un ski de 60 ou 70 de large environ à bords parallèles et carres.

Le E 109 de Fischer que présente Régis sur le site est presque comme ça avec des cotes de 82/60/70.

Par contre en neige poudreuse il va sûrement moins bien que le S-Bound 112 de chez Fischer ou l'annum de Madshus.

Modifié il y a 6 ans
Je viens de t'envoyer un courriel Jacou !

Je peux poser le mardi après-midi, le mercredi et le jeudi matin ou alors le mardi et le mercredi mais ça fait partir tard vers 17h30 des Pradeaux. :-?

Ou alors en partant du Béal, c'est juste au-dessus du boulot … Mais ça grimpe, c'est moins nordique. Si d'ici là la neige a bien glacé ce sera comme l'autre fois, plus hard mais avec plus de neige ! :-D

Je crois que ce serait intéressant d'aller du côté de Pierre Bazanne et Roche Gourgon, vers les sources de l'Ance sous le suc de Pégrol.

Il y a à cet endroit un half pipe naturel qui conduit à la jasserie la plus haute de Pégrol, qui vaut le détour.

Un conseil, allez en profiter cet hiver, la dernière fois que j'ai pu le faire dans de bonnes conditions c'était en 2010.
Si la neige est transformée, bien de printemps du matin, avec les skis qui enfoncent de 2 cm, alors vous êtes au paradis du halfpiper nordique !:lol: S^i

Voilà, la météo prévisionnelle n'est pas trop mauvaise pour la semaine prochaine, quelques flocons ce week-end et après ça doit faire mieux , à voir … :-o

Mis à part les contraintes d'horaire je suis partant ! :-D

PS : juste un peu de sapin pour se tailler un matelas. :-)
Modifié il y a 6 ans