Tous les messages créés par forez

C'est vrai que les spatules ça peut faire mal.

Il y a plus de 25 ans (ouille ça fait mal…smile je faisais encore des courses et dans une neige merdique, mi poudre mi transformée très humide, un fartage au jaune en tube swix 2 couches à chaud pour pas que ça accroche trop, je suis tombé.

Le ski s'est bloqué d'un coup, le bonhomme s'est couché de tout son long sur le ski. Je ne te dis pas au niveau des orteils, ça a plié dur et heureusement j'étais plus souple que maintenant.

Le plus étonnant du truc c'est que au niveau du sein droit, je suis tombé sur la spatule.
Eh bien elle a percé ma combinaison en lycra, le sous-pull mais pas le teeshirt dessous. Mais la peau était bien égratignée et j'avais un petit hématome.

Bon, les skis de l'époque avaient des spatules très relevées, c'était des Karhu en 210 cm.

Sinon la spatule de rechange c'est une REX (fabriquant Finlandais de fart entre autre) rouge.
C'est vrai qu'à présent c'est très rare de casser au niveau de la spatule.
Sur des skis comme il y a aujourd'hui, j'ai cassé au talon dans une chute et fendu une spatule sur un saut (un muret caché sous la neige que je n'avais pas vu).

Mais bon c'est pas trop lourd et ça peut servir de mini pelle à neige pour dégager ou npour touiller la soupe si on a oublié une grande cuillère.

Merci pour les Vosges, je te dis pareil pour le massif du Forez.

Le seul endroit que je connaisse le plus près des Vosges c'est… Strasbourg… :lol:
Modifié il y a 7 ans
Je n'ai guère de connaissance en ski de rando nordique, car en neige poudreuse j'utilise des Salomon à écailles et lorsqu'elle porte des Salomon Equipe 10 (atomic aussi) de skate montés avec des fixations de rando.

Mais une chose est sûr ou à peu près, c'est que Ficher en terme de ski nordique est au sommet depuis très longtemps, avec du matériel dont la qualité reste constante. Regarde en coupe du monde c'est essentiellement Fischer et Atomic.

Je ne connais pas beaucoup de skieur qui ont dit être déçu par Fischer, alors que Rossignol par exemple peut sortir de très bons skis mais dont la production sera inconstante suivant les séries et même pour un ski "dit" identique.

Le problème dans ton cas est que les rails de ski nordique tracées pour le classique sont adaptées en priorité à des skis dont les lignes de cote sont de 42/44 environ. Lorsque je prends une piste traçée avec mes Salomon de rando, ça frotte sur les bords au niveau essentiellement de la spatule. Ca frotte également à celui de la chaussure, car la fixation de rando est plus large et la chaussure aussi.

Donc le Madshus, vu ses lignes de cote, risque de te poser de sacré problème dans les rails ou alors faut skier à côté du rail, mais dans ce cas, sur la piste damée pour le skating c'est plus dur.
En effet, en poudreuse ou neige molle ton ski tiendra à peu près latéralement, mais si la neige est un peu cirée voire gelée, t'arrêteras pas de le ramener dans le "droit chemin" et c'est éprouvant au niveau des adducteurs.
Les skis de rando sont moins cambrés et moins longs que ceux typés piste et flottent plus sur la neige damée cirée comme c'est le cas sur les pistes de skating.

Bon, ben désolé, je ne peux pas t'en dire plus. :-?
Modifié il y a 7 ans
Le billet est un petit bijou de philosophie montagnarde comme je l'aime, où la nature prend le pas sur la technicité pure.

J'ai toujours apprécié, même lorsqu'il s'agit de ski nordique sur piste tracée, la nature alentour, alors que beaucoup regarde la qualité de la piste en priorité, même si elle était tracée autour d'une décharge.

C'est la différence entre prendre le ski nordique (sous toutes ses formes, pistes damées et rando et les raquettes) comme une façon de vivre l'hiver ou le prendre simplement comme un sport au sens strict du terme, où seule prime la performance.

Il n'y a pas que le talon qui est libre dans ce billet…
Modifié il y a 7 ans
15 cm de neige ! je vois ça comme un gars en plein désert un litre de flotte !

Plus sérieusement, elle a l'air d'être faite en contreplaqué, sauf erreur de ma part ?
Modifié il y a 7 ans
Tu me casses la baraque si des filles nous lisent, Jacques… ;-)

C'est vrai ce que tu dis, mais depuis que j'observe le temps dans mon coin, les changements de lune amènent assez souvent des changements perceptibles de temps. Il faisait plutôt doux la dernière quinzaine et le froid est venu avec la lune.

C'est pas toujours vrai mais c'est une indication. :-D
Modifié il y a 7 ans
J'ai commencé avec mon père il y a plus de 40 ans et déjà dans le Forez. Mon père va avoir 83 ans cette année et nous faisons toujours des sorties en ski de rando nordique, raquettes et crampons.

Sinon on apprend toujours. Même lui qui a encadré des groupes en Finlande, Norvège, Suéde et Québec en apprend encore.

La première chose à se dire c'est que tu es un invité dans la nature, il faut faire preuve de beaucoup d'humilité et ne rien négliger, même si le temps est superbe, que ta ballade est quelconque et à 99,99 % sans risque.

On dit qu'un sac est bien fait quand on a plus rien à en retirer.

Pour ma part je suis toujours en train de retirer et de remettre, puis de changer, d'enlever et de remettre… essayant d'atteindre ce fameux sac bien fait d'où l'on a plus rien à enlever.

En gros pour une demi-journée ou journée mon sac, un Ortovox de 20 à 25 l tourne autour des 7 à 8 kg.

Je le double toujours intérieurement avec un sac plastique un peu épais car aucun sac n'est étanche.

J'ai une veste type coupe-vent avec capuche, un sac de bivouac Ortovox 2 places (ils font le 1 place à présent) une couverture de survie dite indéchirable.
Dans un petit sac nylon rouge (ça peut servir à se faire repérer en cas de problème) j'ai une petite pharmacie, une paire de petits gants dit thermique, une petite cagoule type sous-casque de moto (elle peut faire cagoule, tour de cou ou bonnet), un tour de cou (peut faire bonnet ou bandeau).
Dans un autre petit sac nylon, une paire de grosses moufles en laine et des surmoufles.
Dans les poches extérieures du sac, une spatule de rechange Rex (rescapée des skis en bois), un outil compact qui fait pince, tournevis, etc (ça peut dépanner mais pour défaire une fixation je pense que c'est pas assez performant) une petite corde de 6 qui fait environ 8 m, de la cordelette, un mousqueton, 2 sangles (tout ça peut servir à tirer ou arrimer) la boussole Sylva dans un étui étanche avec carnet et crayon, une petite paire de jumelles, un sur-sac nylon s'il pleut ou neige gras pour bien protéger le sac malgré qu'il soit doublé, une scie pliante à élaguer (couper des branches si besoin pour feu ou abri ou souvent pour dégager un passage)et un bout de rubalise (si tu dois faire atterrir un hélico il doit voir d'où vient le vent au sol), une paire grande taille de gants en caoutchouc (tu peux mettre des polaires dessous et pour gratter dans la neige, tirer des branches, etc… ça évite de mouiller les autres).

A proximité de mains, dans les poches de la ceinture ventrale (je déteste les sacs qui n'ont pas de poche ventrale), j'ai un couteau, une boussole moins performante mais qui est là juste pour renseigner sur une direction approximative sans chercher plus loin, de la nourriture.
Sur les bretelles du sac j'ai d'un côté un porte bidon type thermique (j'ai claqué 3 poches type camelback, alors…smile et de l'autre, tout simplement une pochette à velcro porte téléphone portable, récupérée sur un sac et dans laquelle je passe 3 barres de céréales.

Et sur moi une paire de gants style polaire épais et dans une poche, un masque à neige qui sert souvent de tour de cou.
En effet le tour de cou classique est dur à enfiler car il faut enlever bonnet et lunettes. Celui-ci est à velcro donc je le mets au vent et le quitte rapidement à l'abri. Et s'il fait très très froid il sert réellement de masque à neige.

Bon, ben je crois que j'ai rien oublié car la pelle à neige et la sonde, chez moi, c'est vraiment pas nécessaire, ou encore la pelle si on part pour 2 jours, pour faire un abri.

Mais ce n'est sûrement pas le sac parfait, chacun y met son truc, comme en cuisine. :-D
Modifié il y a 7 ans
Fabien, c'est pas du tout raisonnable et c'est pas une carte Michelin qu'il faut mais une IGN du secteur où tu veux aller.

Pour commencer, essaye une demi-journée et en raquettes en prenant surtout des bâtons à la hauteur de ceux d'alpin. Ca te donneras déjà une idée.

Même si tu veux y aller à pied, prend quand même des bâtons, ça soulage les genoux avec le poids du sac à dos et ça peut t'éviter des glissades.

Puis pars une journée et essaye après sur 2 jours en couchant dans une auberge ou gîte.

Sur plusieurs jours, fais-le l'été, là où la nature est un peu plus "hospitalière".

Sinon, pour bien démarrer en étant débutant, vois avec un accompagnateur, t'as Sancho du Jura qui est inscrit sur le site, il saura t'initier à la rando nordique. Y'en a sûrement d'autres également.

Mais fais bien attention, même si ce n'est pas de la haute montagne, les conditions hivernales peuvent vite devenir terribles et si tu n'as pas l'équipement nécessaire, le vécu et le mental, ça peut tourner très très mal.

Chez moi dans le Forez, ça culmine qu'à 1635 m et pourtant il y a une dizaine d'années un type est mort de froid en étant parti à pied, car il y avait peu de neige et son fils a été amputé au niveau des doigts. Ils avaient passé "juste" une nuit en montagne.
Modifié il y a 7 ans
Bon courage à toi Sancho, je comprends que lorsque l'on vit du ski et qui plus est du ski nordique loin des canons à neige, un hiver comme celui-ci est très dur.

Pour nous ce n'est qu'un "incident" de la nature qui nous empêche de pratiquer mais pour vous autres…

Mais faut positiver. En 96, mi-janvier, je passais en VTT à 1400 m d'altitude, en cuissard court et sans gant, sur les hauts plateaux et à partir du début février la neige était enfin arrivée.

;-)
Modifié il y a 7 ans
Pas dans le Forez en tout cas. Il est tombé environ 3 à 5 cm vers 1400 et il fait très froid (-4° à 16h00 à 500 m d'altitude).

La lune a changé, le temps un peu aussi mais c'est toujours anticyclonique et la météo annonce guère de chute, toujours du froid. Faudra encore attendre une quizaine à la prochaine bascule de la lune. :-(
Modifié il y a 7 ans
Ben voilà … C'est mieux comme ça :-)



On partage tous une certaine idée commune des plaisirs de la neige, après, l'approche peut être un peu différente.

Je crois Sancho que lorsque tu parles dans ton post que les clients sont durs à convaincre sur le fait qu'il y a de la neige, je crois surtout qu'ils ont du mal (comme moi et beaucoup certainement) à sentir l'hiver. En fin de saison on va plus facilement sur de la neige transformée avec un temps de printemps. En ce moment, on a du mal à faire le pas, c'est un peu le moral dans les chaussettes.

Mais bon, y'a plus grave, le ski est un sport qui t'apprend à attendre et à profiter et savourer quand c'est là jusqu'à s'en gaver…

La lune change et ils annoncent un ch'ti peu de neige… Alors espérons…

PS : euh, culpabilise pas Robert, moi aussi j'ai un 4X4 Pickup mais qui me sert à trimballer du bois et plein d'autres choses, pas pour le tout terrain proprement dit, non, je préfère à pied ou en VTT. :lol:
Modifié il y a 8 ans