Tous les messages créés par forez

Et une pointe à chevron bien placée juste devant la fixation ? :lol:

Et une paire de tenaille dans la poche pour l'enlever avant les descentes ! :lol:

Blague à part, bravo les bricoleurs ! :-D 8-)
Modifié il y a 6 ans
Bon anniversaire alors et bravo aux deux "géniteurs" du site… 8-) :-D


Régis, j'ai lu ton article dans ski de fond magazine … 8-)

Je ne suis pas barbu … :-)

… mais j'ai deux chemises canadiennes, une bleu à carreaux noir et une rouge à carreaux noir ! :lol:

Et je skie assez souvent sur des skis étroits ! :lol:

Tu me gardes quand même ??? :-(





:lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :-)
Modifié il y a 6 ans
Salut à tous :-D

Jacou, je pense aller dormir en haut la nuit du vendredi au samedi, mais sur le Béal, car je travaille, donc j'irai au boulot en voiture, mais au mieux je peux sortir à 16h00, le temps de récupérer la voiture, de grimper les 14 km, je dois pouvoir partir vers 16h25/16h30.

Donc j'irai dormir pas trop loin pour avoir le temps de s'installer avant la nuit noire.

Bien sûr, s'il fait un temps de chien, je pense que je n'irai pas, surtout si c'est la pluie.

Sinon, pour aller sur les Radars des Supeyres aucun problème, soit par la piste normal, soit en longeant la lisière ouest, mais ça passe tranquille, mis à part quelques très rares endroits où tu dois slalomer un peu entre les bancs de bruyère.

Merci N 75, je connais les 99, toute une époque …

Merci aux autres pour les infos, je regarde … 8-)

Une info oubliée, samedi matin il y avait - 1° à Ambert à 500 m à 8h00 et 6° à 8h30 au col du Béal à 1394 m. Belle inversion ! Mais la neige est béton le matin, ce qui est tout à fait normal.

Modifié il y a 6 ans
Oups ! :-? j'ai oublié de dire que j'ai fait les sorties avec des skis de skating car vu la neige très dure, dans les dévers les skis de rando paraboliques n'auraient pas été top.

Et franchement, même les endroits où je skiais en classique, ç ne m'a pas du tout gêné. Sur ces neiges, si on est bien sur le ski ça accroche même dans des pentes jusqu'à 5 % environ. Après c'est le canard, plus pratique quand même avec ce type de skis.

Les descentes sont plus délicates à gérer et encore, je trouve que sur la glace ça accroche mieux en latéral.

Et sur les plats ou faux plats légèrement descendant, alors là, ça file.

A quand un ski à bord parallèle de 50 à 55 de large (42 c'est limite) et muni de carres ??? 8-)

Et pour les photos encore désolé, toujours pas de montre, ni portable, ni GPS … :-D
Modifié il y a 6 ans
M…. ! alors :-(

On s'est vraiment loupé de peu …

Je suis allé hier matin au Béal avec mon ancien, dans le bois de la Pigne et jusqu'à la Loge par leur retour des pistes, même si sur la fin il fallait emprunter sur 30 m le fossé.

Puis l'après-midi, pris de colère :-x je suis monté aux Supeyres et suis parti à gauche de l'auberge par la jasserie et le retour de la piste raquette en longeant la lisière ouest du bois. j'ai vu des traces fraîches de ski, c'était les tiennes ?
Ensuite j'ai contourné le suc de Pégrol jusqu'aux ruines de Pradoux (j'y ai vu 5 virages encore frais) puis le carrefour de Pradoux et le long de la lisière de la vallée de Chorsin jusqu'aux ruines de l'Oule.
Ensuite installation juste au-dessus du chemin qui coupe le haut de la vallée entre l'Oule et la Vierge sous Colleigne et avant les jasseries de Renat.
Mon bivouac posé sous un arbre et sur un matelas de branche de résineux, à l'abri du vent ou à peu près avec une bâche tendue entre les branches, j'ai décidé de prendre l'air, histoire de se mettre en appétit.
Je suis allé faire une ballade nocturne, je voulais suivre le chemin et remonter sur Colleigne. Mais le ruisseau traverse le chemin et impossible de le passer : "que d'eau, que d'eau et pas une goutte de Pastis" :-(
Incroyable autant que l'hiver dernier. J'étais une semaine dans les Alpes à l'alpin eh bien c'est comme chez nous quand on avait de la neige fraîche. Il y en a des caisses et pourtant on devine dans les creux, les grosses mottes que forment les sources. Je n'avais jamais vu ça, on dirait une neige de mars ou avril qui donne l'impression de tout recouvrir mais sous laquelle l'eau frétille. Un hiver là sans être réellement là quoi … :-o

Donc changement de cap, j'ai franchi 2 petits bras difficilement pour remonter en haut du bois, puis je suis revenu sur Pradoux. Là je voyais les lumières sur Ambert et celles sur la Loire.
Après il a fallu retrouver la chambre à coucher. Ca aurait été le comble de coucher dehors, non ? :lol:
Le lever de la lune toute rouge sur Sauvain et le reste, magnifique. Cette foutue lune m'a réveillé plus tard quand tout s'est éclairé, comme si c'était le jour … Après il y a eu du brouillard.
ce matin un peu de brouillard et retour aux Supeyres en rejoignant le bas du suc de Pégrol et en le contournant par l'est pour être à l'abri du vent qui soufflait moins que la veille mais toujours sud/sud ouest.

C'est normal que tu n'aies pas trouvé de neige sur la croix de Barras et pour filer sur Roche-Gourgon ou Pierre Bazanne. Ca souffle tellement là-bas, sans rien pour y arrêter que seuls quelques petits creux conservent la neige. Ca aurait sans doute été possible en allant à partir du petit Goulet sur les jasseries de Pégrol et les sources de l'Ance. Puis en contournant un des bras de l'Ance le plus à l'est, le long de la lisière puis vers les ruines de Champclose, ça peut passer dans les replis du terrain, les sentes, puis côtes Braveix en sautant d'arbres rabougris en futaies pas plus grosses … :-) Je l'ai eu fait sans plus de neige que ça mais c'est à éviter quand on peut aller ailleurs.

Sinon la montagne est encore pas mal enneigé, mais pour vraiment faire de la rando c'est entre les Supeyres et le Béal, avec bien sûr la montagne de Monthiallier.
Ou pour ceux qui veulent aller sur pistes, dans la plantation des Allebasses et le long des barrières à neige, le domaine trace toujours, mais c'est différent, suivant ce que l'on recherche.
Modifié il y a 6 ans
Hier en nocturne, sortie raquettes, départ derrière l’auberge, tour du barrage des Pradeaux .
Encore bien enneigé, mieux que ce qui est dit sur le site du domaine nordique où alors nous n’allons pas au même endroit ???
La neige était cassante et recouverte de 3 cm de poudreuse humide.
T° - 1° en repartant vers 19h30.
Par contre la météo à venir n’est guère favorable. Encore 1 semaine avant le changement de lune.
:-?
Modifié il y a 6 ans
Même si on a peu de chance de se croiser, bienvenue à toi ! :-D

On a un point commun : le fromage ! 8-)

Modifié il y a 6 ans
Bon, c'est vrai que le redoux est là, donc on peut conjuguer le verbe "redoucer" 1er groupe et dire comme les anciens : ça redouce ! :-( :-?

Malgré tout 2 belles ballades à partir du col des Pradeaux côté sud dans le bois du Clovis au-dessus de la vallée de l'Enfer, jusqu'à Besse et Bessette, puis au-dessus de Burianne pour replonger sur le ruisseau de l'Enfer qui porte bien son nom, déjà dur en raquettes mais pour une première en ski, pas mal du tout.
A éviter, mieux vaut se tenir un peu plus haut pour ne pas être obligé de remonter dans la pente, là où entre le ruisseau et la roche y'a pas le passage même pour une chèvre (enfin un chevreuil, j'ai dû en lever une dizaine, plus j'ai vu des endroits où les sangliers avaient maugé). Et également à cause de ce que l'on pourrait nommer vorgine comme sur les berges de la Loire ou du Rhône, des petits fayard ou résineux bien branchus pour empêcher de passer sans s'accrocher de partout. :-(

Ce matin toujours des Pradeaux, mais par le barrage puis les Mortes, au-dessus de la Frétisse, la Tuile et retour par le barrage.
Pluie au départ mélanger à de la neige puis soleil et nuages au retour.

La neige en a pris un coup, certes, mais pas tant que ça, la couche est encore très importante. Si elle enfonçait un peu plus dans les bois, en dehors elle portait pas mal, mais bien sûr ne glissait pas. Dans les traces de raquettes également c'était dur.
Mais ça c'est obligé, même dans des conditions pareil, à la surface la neige gèle toujours un petit peu. Un souvenir des courses et du fartage où ceux qui collait que du rouge en tube en oubliant la petite couche de skare dessous, finissaient sur les bras, car dans la trace faite de la veille, y'avait cette petite pellicule de glace … :-)
Oh glace ! Oh désespoir ! Oh mes pauvres épaules défoncées par les reculades ! :lol:

Pas grand monde au Pradeaux, pourtant sur le journal de vendredi, un article annonçait l'ouverture totale du domaine ???? :-o :-?
Peut-être que le redoux a fait peur, mais chez nous si on attend d'avoir toujours de la neige poudreuse froide, on risque de ne pas user les skis souvent … :lol:

Par contre l'épisode froid et neigeux était venu avec la lune autour du 28 novembre, le redoux itou autour du 13 décembre, on risque d'être reparti jusqu'après Noël pour voir un réel changement de temps. Mais il suffit que le vent souffle moins, que le ciel s'éclaircisse et les gelées reviendront, avec des nuits encore longues pour nous la tenir notre neige. :-D
Modifié il y a 6 ans
Hier et aujourd'hui , sur des parcours "forestiers" et dans une neige humide lourde mais pas si mauvaise que ça, j'ai pris mes Salomon de rando en 170 cm qui allaient très bien.

Avec les équipes 10 en 196 et du fart en tube dessous, je me serais fait c…. :lol:
Modifié il y a 6 ans
Sancho a bien résumé les problématiques liées à l'accroche et à la glisse.

Quand la neige est pourrie on arrive même à reculer avec des raquettes, lorsque ça colle jusqu'au niveau des crampons, un peu comme en VTT lorsque la boue garnit également les crampons.

Je suis à 6 sorties depuis 15 jours et j'en ai fait 5 avec des Salomon équipe 10 de classique de 196 fartés au bleu poussette.

Mercredi dernier c'était vraiment extra sur un parcours sans trop de relief où les skis enfonçaient de 5 cm voire moins dans de la poudreuse légère.
Avec des skis plus larges je me serais fait moins plaisir et n'aurais pu parcourir le tour que j'ai fait.
Je reproche aux skis de rando leur manque de cambre et leur forme parabolique. Peut-être que ça va mieux en descente mais alors dans les dévers … :-?
Et même sur une neige tassée telle sur une piste damée, ils accrochent rien. C'est vrai que ce n'est pas ce pour quoi ils sont faits, nous sommes d'accord.

J'ai des Salomon de Rando qui vont très bien dans les arbres voire les plus fortes pentes mais pas obligatoirement en montée et surtout pas sur la neige glacée. En mars dernier durant la sortie que nous avons faite avec N 75 et Jacou, nous en avons bavé sous le plus haut sommet, dans le dévers. Jacou et moi avions les Salomon de rando et N 75 avec des skis à bord parallèle s'en est bien mieux sorti.
Hors, chez nous c'est ce qu'il y a sitôt que l'on va sur le haut, aussi en neige transformée et gelée, là où ça porte partout je préfère de loin randonner avec des skis de skate (également des Salomon équipe 10) qui tiennent bien mieux et offrent le plaisir de filer et d'être très joueurs et maniables pour tourner autour des arbres par exemple.
Et l'on fait plus facilement du canard avec des skis à bords parallèles qu'avec des skis parabolique.

Je m'aperçois qu'il faut adapter le matériel suivant la sortie, la neige et bien sûr et SURTOUT, le massif où l'on pratique.

Modifié il y a 6 ans