Tous les messages créés par forez

Je ne suis pas là pour venir avec toi Jacou malheureusement, sinon ça aurait été avec plaisir, je serai aux Menuires pour ski alpin, rando alpine et fond, pas de randonnée nordique là-haut …smile
Donc hier j'ai fait ma dernière sortie de la semaine en partant des Pradeaux dans les traces raquettes par le réservoir puis j'ai plongé dans le vallon sous les jasseries des Mortes. Grand soleil, 2° au départ, la neige en versant Nord et Est et encore bonne. Mais heureusement qu'il y avait ces traces de raquettes car pour remonter sous le rocher Y, j'ai à peine essayé en dehors et ça cassait smile, mais il faut dire que la bruyère est très haute par là.
Ce qui est impressionnant à présent, c'est le nombre de traces de raquettes. C'est vrai que c'était la journée de la raquette aux Supeyres dimanche, mais à croire qu'il la faisait aussi aux Pradeaux …smile
Puis je suis allé faire le vallon sous la Tuile, qui rejoint la route de Prabouré sous les jasseries sans nom et vers la barrière à neige verte. Descente excellente dans de la très bonne neige mais pas trop de glisse. En bas, j'ai longé la route jusqu'au chalets puis suis remonté par le pré puis ai rejoint le chemin raquette qui retombe sous le bois du Coin. Je suis redescendu par la piste de fond (ça devait être extra en patineur ou classique) pour repiquer à gauche sur la piste raquette qui remonte sur le plateau. En haut le vent du nord s'est rappelé au bon souvenir de la neige et il a fallu rebâcher le bonhomme. Mais la neige avec l'altitude y est de meilleur qualité, même si 2 jours de doux en aurait raison, car ça a tellement soufflé que l'épaisseur est anecdotique. Sur Pierre Bazanne aussi, la neige est couleur crème, car la végétation ressort, mais rien que de normal vu la faible couche et le vent qui a tout balayée. Ensuite je suis allé faire le vallon qui part de l'angle de la plantation et retombe au-dessus du pont de la Fayolle. Neige super bonne, un régal, une bonne glisse, smilemais il a fallu aller chercher la pente bien vers la lisière. Pour faire une descente encore je suis remonté sur le plateau au-dessus du pont de la Fayolle, vers la rouge et la noire qui file vers les Supeyres. La neige y était très bonne, les skis enfonçaient juste de 3/5 cm et ça glissait bien. Là aussi je suis allé chercher la pente le long du bois où le soleil n'avait pas trop donné. Ca allait mais le fond était limite cassant, donc il faut faire très attention sur les appuis pas trop francs. Arrivé au fond, il y a la grille à mouton infranchissable, il faut alors remonter au tiers de pente là où il n'y a plus de grille et prendre dans le bois pour redescendre sur la piste de fond venant du pont de la Fayolle.
De là je suis remonté sur le plat de Fayevie pour redescendre dans le bois vers les jasseries et retrouver par un des "bras" du vallon à Marcel, un bras plus proche du grand pré de Fayevie, les traces de forez63 et Jacou, 20 m avant de recouper la piste de fond dans le virage. Puis retour direct sur les Pradeaux en arrivant par le départ de la piste raquette sous la billetterie. Ultime descente un peu hard dans la trace bétonnée de raquettes, mais heureusement il y a un peu de poudre encore sur les côté pour virer et se ralentir. 
Modifié il y a 2 ans
Ce matin - 14° (- 18° vendredi matin) en partant d'Ambert à 535 m vers 8h30 et - 3 ° aux Pradeaux à 1196 m, une belle inversion normale vu l'évolution du temps …
Je suis parti au sud par le pré de la luge, dans une neige très changeante : glacée en lisière exposée avec la neige tombée des arbres ; à d'autres endroits de magnifiques gobelets ou plaquettes se sont formés avec ce "givre de surface" qui fait étinceler les cristaux mais devient  le cauchemar des skieurs hors pistes dans les massifs pentus. Il vaut mieux voir ce sucre en poudre dans le café, même s'il est très agréable à skier en faible pente descendante ; ou encore de la neige soufflée et durcie par le vent qui pouvait craquer en petites plaques ou laisser la place à des passages gelés où les écailles n'accrochaient rien … Donc de bonnes conditions auvergnates, un choix de qualités différentes sur la longueur d'un étal de camelot smile Pour les épaisseurs, là également c'est du simple au double et par endroits j'ai bien vu que je skiais sur 10 cm de neige compacte au mieux, comme sur le retour.
Sinon, elle s'est bien tassée, mis à part les endroits où elle est comme du sucre en poudre, où là, si l'on est sur de la végétation un peu haute type des genêts, ça s'effondre. On voit sur les crêtes là où ça a soufflé que l'herbe apparaît. smile
En partant par le relais dans les traces de raquettes j'ai vu des traces de ski, peut-être un groupe de 3 SRN. La descente du grand pré de Chougoirand pas géniale, normal car orientation plein sud. Puis je suis allé sur les berges de la Ligonne et là c'était mieux. Par contre pas froid, en chemise et sans gant alors que le soleil tentait de percer la faible couche de nuages qui étirait tous les gris … Ensuite le réservoir au-dessus de Moissonnières en le contournant côté Molhac. La descente directe sur la Ligonne ne serait pas top, la végétation ressort trop. 
Puis j'ai traversé la route à Moissonnière pour effectuer une boucle un peu en face et revenir sur Molhac. Ensuite la maison du Gat et le relais où j'ai revu des traces descendantes d'un skieur dans le chemin très caillouteux (ils ressortaient) et en plus en lisière sud de plantation, donc à éviter en descente. Puis retour sur les Pradeaux, où j'ai compté 27 voitures côté barrage et seulement 12 côté pistes de ski.
Voilà donc la situation et d'en bas on voit le mont Thiallier qui a changé de couleur, la végétation ressort sur les crêtes. Mais c'est du bon quand même y'a encore de quoi faire sans problème smile
Modifié il y a 2 ans
Plus personne ne sort ? smile
Hier avec forez63 on a "raquetté" la nature sur le sentier de petite randonnée du Monestier, côté monts du Livradois.
Et cet après-midi je pensais aller aux Pradeaux et puis l'appel de cette neige côté Livradois s'est fait plus fort … Faut en profiter de ce côté me susurrait le vent à l'oreille smile Surtout qu'en enneigement c'est du kif kif smile
Alors du coup je suis partie de la croix des Prades, à 1085 m d'altitude et 1 km après Notre-Dame-de-Monts. Le soleil donnait bien et il faisait presque chaud, 0°/- 1° au thermomètre de la voiture à 13h50. Je me suis vite mis en chemise et sans gants pour partir du côté de Malvieille en cheminant à travers bois et clairière jusqu'à la croix de la Paix, célèbre carrefour bien connu des cyclistes. Puis de là j'ai traversé la route pour descendre sur le Grenouillet, retraverser la route pour filer rejoindre le chemin venant de l'Hôpital et passant sous le calvaire pour descendre sur Chambon-sur-Dolore. La neige était bonne à l'ombre mais à tous les endroits exposés, elle tombait des arbres et collait. D'ici demain soir on devrait voir les lisières exposées perdre leur blancheur.smile Mais bon la météo annonce des précipitations pour lundi, donc ça "redouce" comme on dit, la neige se tasse, chasse l'air, s'humidifie puis gel avant que ça reneige et on a notre sous-couche, c'est pas plus compliqué que çà, faut juste que les gars du climat là-haut, se décarcassent smile
j'ai à nouveau retraversé la route pour descendre derrière le cimetière et en essayant d'éviter les plantations trop épaisses, rejoindre le Péaghier. Juste avant j'étais au plus bas vers 950 m. Puis j'ai attaqué la "remonte" sur le Fraisse, puis le Moutet et dans les près dessous, la neige brillait sous un soleil déclinant. Là, il a fallu "rebâcher" le bonhomme car ça fraîchissait. J'ai rejoint ensuite la route forestière déneigée, mais ça passait, et gagné les Besseyre, le tout sous un soleil couchant qui ambrait d'une lumière chaude les maisons du hameau fantôme, car l'hiver, comme dans beaucoup d'endroits, il n'y a pas âme qui vive.smile
J'ai dû quitter la route pour finir, car elle est goudronnée, donc de grosses plaques de goudron ressortaient et pour achever ma sortie par une descente pas trop pentue mais super dans le sucre en poudre. Il y avait - 6° à 17h40 en repartant. La route d'accès bien sûr et comme tout le réseau secondaire, bien enneigé, au contraire du principal type col des Fourches côté Livradois ou les Pradeaux côté Forez, qui sont au goudron.
Modifié il y a 2 ans
Hier après-midi 1ère sortie à partir du col des Pradeaux, côté du barrage pour profiter de l'abri du terrain et des arbres contre un bon vent de Nord.
- 6 ° en partant avec du soleil direction le barrage dans les traces de raquettes, ce qui est très appréciable. En effet, le vent a bien durci la neige en surface et de ce fait a bien limité la glisse. Difficile de donner une quantité car des congères se sont formées et à d'autres endroits le balayeur a bien nettoyé smile
Je suis allé sur la Tuile sous un temps qui avait viré au gris et dans les traces d'un SRN qui m'avait précédé. Lui a décidé de filer vraiment sur la Tuile et le Rocher Y moi j'ai opté pour le bois du Coin, en refermant les ouvertures car là où le vent prenait … puis suis descendu par la route forestière de Prabouré pour remonter sur la gauche par la piste raquettes, rejoindre le plateau et filer sur les 4 Rochers pour se faire la descente, excellente le long du bois dans de la poudre alors que 20 m à découvert et avant la trace de la piste de fond recouverte de 10 cm, elle était plus dure.
De là je suis remonté pour me refaire la descente de la piste raquettes qui était excellente et revenir au bois du Coin pour refiler par mes traces. avant la Tuile j'ai vu des traces de SRN qui remontaient du vallon où nous avions bivouaqué il y a 4 ans avec Jacou et les Lyonnais smile
j'ai préféré laissé le Rocher Y car la bruyère y est haute  pour filer et remonter sur les Ronzières et tenter la descente. Il a fallu passer dans le bois afin d'éviter les cumuls de neige. Le début de la descente guère pentu, ça ne glissait guère puis après ça allait mieux dans la forte pente mais les virages s'avéraient délicats car en surface les 5 cm de neige durcis par le vent craquaient et freinaient les rotations.
- 8 ° à 16h30 et un temps toujours couvert.
Encore une sortie côté Livradois avec forez63 mais cette fois en SRN. Départ toujours sous le lieu-dit Roche-Savine toujours par le chemin qui monte très raide sur le relais.
Là encore malgré une bonne couche de neige les hautes pierres ressortent. Au carrefour de la piste allant sur Virennes au même endroit que samedi j'en ai mesuré 40 cm soit 16 de plus en 48 heures.
Neige très poudreuse, excellente ça ne brassait pas trop, mais à certains endroits, une minuscule croûte de glace comme un glaçage de gâteau s'était formée. Elle était imperceptible, nous l'avons "découverte" à cause de la retenue qui était moins bonne.
Nous sommes montés sur le haut des monts, sur les "crêtes" boisés (1215 m sur le toit du Livradois) puis avons rejoint le chemin venant de Chanteloube pour filer au sud. Un petit plantage dans les nombreux croisements pas évident déjà en été, alors sous la neige …smile
Nous avons quand même réussi à retrouver le croisement du chemin venant de la route forestière de Tirevache, pour incliner notre route sur l'Est et retrouver la route entre Notre-Dame-de-Monts et Virennes. Nous avons pu skier dessus car elle n'était pas gravillonnée.
De la clairière de virennes nous avons profité des envolées sur la vallée avec un peu de soleil mais les monts du Forez n'ont pas daigné se décoiffer. Puis nous sommes rentrés par la route forestière qui part de la maison des chiens de traîneaux juste au-dessus de Virennes pour la quitter et plonger par l'ancien chemin sur les 2 maisons de Roche-Savine et finir par la route pour forez63 à travers le "merdier" pour moi qui ait tenté de rallier le départ à ski smile Réussi mais à quel prix, … Dans les ronciers, framboisiers, fougères couchées, favilloux et plants de résineux smile du grand Art smile et tout ceci m'a fait pensé à un vendeur dans une boutique clermontoise qui me vantait une super veste (c'était vrai) Millet à 400 € … Quand je lui ai répondu poliment qu'en SRN les barbelés et autres ronces, branches, etc, ne demandaient pas le prix de la veste pour l'arracher il m'a regardé comme si je sortais d'un autre monde … smile
Ah ben là d'accord, toutes les pistes peuvent être ouvertes …
Cet après-midi, sortie raquettes avec 2 amis et 1 chien mais du côté Livradois, dans les Bois Noirs, avec un départ juste au-dessus des Escures, un des grands lieux du roman Gaspard des Montagnes, d'Henri Pourrat.
- 4° au départ vers 14h00. Nous avons cheminé dans les bois (des vrais, pas des plantations comme autour du barrage des Pradeaux) et les clairières (qui devraient plaire à notre bon N_75, amoureux de ces coins de naturesmile), jusqu'au hameau de Virennes, en tournant devant la maison des chiens de traîneaux.
A 1120 m d'altitude, quand on rejoint la piste qui vient en gros d'au-dessus de Chanteloube, côté Ouest du massif, et file à gauche sur Virennes, côté Nord/Est, 24 cm mesurés de belle poudreuse. Avec le vent et grâce à sa structure, cette neige légère avait bien pénétré sous le couvert. Le ciel était hésitant avec parfois des rayons de soleil. Les crêtes du Forez étaient bouchées mais on devinait par moment que là-haut aussi le soleil devait percer. Au retour on a quand même pu distinguer les près des jasseries des Supeyres/Malmotte puis au-dessus l'angle de la plantation des Allebasses, à la croix du Pialoux. Mais le mont Thiallier a pas voulu se déshabiller smile
En rentrant à 17h00 ( - 5°), ça commençait à neiger et là à 500 m ça tombe dru smile. Donc si ça veut rire et ne pas faire comme l'an dernier avec la semaine de janvier puis plus rien avant mars  smile … La météo annonce du très froid mais tant qu'il n'y a pas de sous-couche … smile
 Sinon pour y aller à ski de ce côté, c'est un peu juste, car certains chemins ont des cailloux haut comme des sacs à dos de 20 litres, alors … Et toujours sans cette sous-couche et qui plus est dans une neige ultra légère … Je pense que même côté Forez il faut faire attention.

Les crêtes du Forez sont le seul domaine auvergnat à annoncer la totalité de leurs pistes ouvertes au 12/01/2017 … smile soit la bagatelle de 173,4 km
Ca ne fait pas très sérieux … Sur les Supeyres à découvert et le long des barrières à neige,  je veux bien que ça puisse skier et encore, après le passage d'une machine, à certains endroits sitôt dans la plantation, ça doit gratter, mais aux Pradeaux … Les traces du skieur vues mardi après-midi parlaient d'elles-mêmes smile
http://www.nordic-massif-central.fr/fr/enneigement.html
On voit qu'il y a un peu de neige sur la dernière photo de Jacou, avec les traces de 4X4 en prime, et prise, sauf erreur de ma part, au bout de la remontée depuis le pont de la Fayolle sur le plat de Fayevie; Quant aux 2 autres photos, là aussi sauf erreur, elles sont le long de la plantation en lisière Nord/Est, il y a un peu d eneige, mais c'est au meilleur endroit …
Modifié il y a 2 ans
Eh ben, plaignez-vous pas, Chalmazel, c'est de l'argent investi, certes, mais sur quelque chose qui "fonctionne" pas trop mal, car je crois qu'ils arrivent à payer les salaires et l'électricité/carburant, c'est pour investir que c'est trop court. Allez voir du côté du syndicat mixte des crêtes du Forez pour le ski de fond et même Prabouré pour l'alpin … Tè ! à Ambert y'a même la toute nouvelle piste de BMX, y cherchent juste un club pour la faire tourner, le prochain coup y paraît que c'est un tremplin de saut à ski aux Supeyres … smile
Mais bon, c'est de l'argent public hein, on va pas faire la tête … smile Et puis on perd de plus en plus de population mais le tourisme va paraît-il nous sauver, alors …
Sinon pour revenir au sujet qui nous intéresse, cet aprèm avec forez63 nous sommes partis en raquettes des Pradeaux sur 12 à 15 cm de neige humide et des averses de neige fine plus ou moins marquées.
Nous avons démarré par la piste raquette juste avant la gare de "péage" pour ensuite retrouver le retour des pistes de fond où un skieur était passé en classique. Sous les arbres, pas folichon, 1 ou 2 cm … Nous avons fait le tour du barrage (qui s'est bien vidé par rapport à il y a 2 mois où il était plein) pour rentrer par l'autre côté, sous des chutes de neiges toujours fines mais plus drues. La neige était plus sèche et il y en avait pour redescendre sur la route. Température de -1 ° à 17h00 comme au départ vers 14h00.
Voilà, c'est pas encore ça mais ça vient, la météo en annonce encore, nous verrons smile
Bonjour à tous et bonne année avec surtout la santé, le reste bien ou mal se passera toujours smile
Mieux vaut regarder notre montagne sans neige et bien portant que la voir toute blanche en étant très malade, positivons toujours smile
Pour ces histoires de liaison et de domaine nordique, pour appuyer ce qui est dit plus haut, je peux ajouter des anecdotes cocasses qui viennent confirmer si besoin de la bêtise de notre système administrato énarquien  … On peut en rire mais c'est plutôt à pleurer smile
Pour la liaison cité, en réunion à la mairie de Vertolaye avec forez63, au milieu des années 80, nous avions rencontré les gugusse (et je pèse mes mots) chargés de l'étude du futur domaine nordique.
Pour étudier ils avaient étudié … dans un premier temps, le parc Livradois-Forez nous avait demandé de faire si possible une carte d'enneigement du massif avec les avantages et inconvénients des différents départs possibles. Ensuite, avec çà, le parc avait constitué un dossier et les gugus, ensuite avait extrapolé à partir du dossier, en n'omettant pas bien sûr, au passage, de se servir … 20 briques à l'époque pour faire du copier/coller, mais passage obligé par ces gugusses, car leur société étatique devait servir de tirelire aux politiques, enfin bref smile
A cette fameuse réunion, ils étaient 3, un permanent barbu et 2 jeunes architectes dont un qui fumait la pipe et nous regardait derrière ces grosses lunettes avec des allures d'un Sartre face à des besogneux incultes.
Et là, son idée à ce super gugusse était de faire passer la liaison par la croix du Fossat … Si, si, vous lisez bien la croix du Fossat … Il voulait créer une piste qui de la plate-forme actuelle qui prolonge la piste de liaison dont vous parlez, au-dessus des Chaumettes, devait remonter la vallée des Reblats, franchir le "col" à la croix du Fossat et redescendre allègrement dans la vallée du Fossat pour retrouver la piste. 
Donc, si nous n'avions pas été là, et il a fallu argumenter face au tuyau de la pipe qui tapait la carte IGN le long de ce "parcours" idyllique selon son possesseur, le paysage que nous connaissons aurait été dégagé au bulldozer, les arbres couchés de côté, à moitié enterrés et à ce jour, comme personne n'aurait plus entretenu cette piste (on a des subventions pour créer dans notre beau pays mais jamais pour entretenir), elle serait défoncée …
Enfin voilà pour une anecdote.
Je me souviens également d'un maire dont je tairai le côté pour éviter de polémiquer, qui a dit à une réunion : "Mais qu'est-ce que vous en avez à faire du déficit, c'est de l'argent public" smile
Chaque commune voulait sa part du gâteau et les institutions du dessus, dans un souci comme toujours et actuel de faire croire que le touriste allait nous assurer des lendemains "économiquement glorieux", avaient ficelé le système en décidant que pour prétendre au label zone nordique (à présent domaine nordique) il fallait être un nombre conséquent de communes avec X superficie, nous avons bâti et bullé à grand coups de subventions bien sûr.
C'est ainsi que des bâtiments ont été construits un peu partout, que l'on a ouvert des pistes côté ouest du massif à des altitudes où l'enneigement était plus que précaire et que l'argent public a filé à vitesse grand V, alors que même à l'époque, s'il était quand même plus élevé que maintenant, le potentiel skieur restait relativement faible. Il y avait certes beaucoup de monde aux Pradeaux et à la Loge, mais pas assez pour faire vivre toutes ces portes.
Quant à nos amis les gugusses, je ne peux que citer des extraits de leur rapport de 1986 :
page 18 : ce qui donne pour la saison théorique un total d'environ 50 000 journées ski (nous avons fait 23 000 journées ski en 80 jours en 1990/91, le meilleur du domaine, pour donner un ordre d'idée, en 2012/13 qui a été un très bon hiver le domaine actuel a annoncé 9000 journées ski en 84 jours). dans le rapport/étude du parc ils parlaient de 80 000 journées ski (inflation optimiste quand tu nous gagnes …smile
page 23 : le site du Pilat présente une telle saturation qu'il paraît impossible qu'il représente une position concurrente dans l'avenir.
Page 26 : estimation de la croissance des skieurs estimée à 15 % par an.
page 27 : on prendra comme coût annuel d'entretien du kilomètre de piste 3000 F (hors amortissement de l'engin de damage). On considérera que la longueur de piste entretenue augmentera de 20 kilomètres par an (heureusement qu'ils se sont plantés sinon il n'y aurait que des pistes damées là-haut smilePage 21 : ils estiment le coût de traçage des pistes entre 3000 et 6000 F … On se met pas juste …
Et le mieux que j'ai lu sur un rapport mais ne peux retrouver : il faut distraire la clientèle Clermontoise de l'attractivité du massif du Sancy.
Enfin, c'était une autre époque … paraît-il … mais on nous construit à Ambert une piste BMX alors que nous n'avons pas de club de BMX, tant que la source de la subventionnite aigu ne se tarit pas … 

Pour ma part je n'avais pas regardé l'émission, j'en regarde certaines mais je trouve que ça se répète un peu dans le formatage, le produit "grand public" comme le fait remarquer Sancho.
Je ne souviens du reportage ou plutôt du "désinguage" sur Clermont et Michelin. 
J'ai regardé la partie SRN et même si, c'est certain, ça peut être un peu frustrant pour ceux qui ont assuré "l'appui technique et l'intendance" du reportage c'est quand même très bien. C'est vrai que ça doit t'avoir bouffé du temps …
Les reportages s'appuient sur les hommes de terrain mais à la fin c'est le média/audimat qui gagne et ça n'est pas près de changer. Chez nous quand il y a un reportage sur l'Auvergne, c'est l'axe chaîne des Puys, Sancy et Cantal, le reste n'existe pas.
Bravo Sancho de cet éclairage sur le SRN smile et ton magnifique Jura … Tu as fait honneur au SRN avec tes compagnons de "cordée" et au-delà à la montagne hivernale nordique.
PS : tu devrais montrer le reportage à Madshus et leur demander des tarifs très privilégiés smile
PS2 : avec toute ta faculté d'analyse et la pertinence de tes propos sur le ski, je pensais que tu avais un âge canoniquesmile et là j'ai vu un "gamin" smile … je plaisante bien sûr smilesmile
Modifié il y a 2 ans