N'hésitez pas à fermer ce message à caractère informatif X

Tous les messages créés par Régis Cahn

Oui c'est lamentable ! Juste des problèmes de collage. Normalement les nouveaux modèles devraient ne pas rencontrer ce problème. Ceci étant on peut pas tout avoir…une chaussure made in tout plastique, pas (trop)chère fait à l'autre bout du monde sans vérification du process de fabrication… Fabrication à bas prix pour vendre en masse.

Et c'est le randonneur qui paye (1 fois avec le porte-monnaie) et qui re-paye (2 fois sur le terrain).
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
Découvrez le ski nordique de randonnée. Montagne TV vient de publier un reportage en présence de Notre Sancho MADE In JURA ! Une vidéo qui nous montre et prouve que le spectre du ski backcountry est très large : de la balade à des figures réservées aux initiés. La Rando nordique, c'est aussi le partage, les rencontres, la nature…

<center><object width="480" height="270"><param name="movie" value="http://www.dailymotion.com/swf/video/xhcwa9?theme=none"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowScriptAccess" value="always"></param><embed type="application/x-shockwave-flash" src="http://www.dailymotion.com/swf/video/xhcwa9?theme=none" width="480" height="270" allowfullscreen="true" allowscriptaccess="always"></embed></object><br /></center>

Source : Ski nordique dans les montagnes du Jura / MonnuageTv

Je rajoute un article glané sur le portail de la jeunesse en Franche-Comté

" Le backcountry n’est ni tout à fait du ski alpin, ni tout à fait du ski de fond, mais un peu des deux. Et aussi un peu de la raquette, dont il reprend l’esprit. « L’esprit ballade et découverte, tout en gardant l’aspect glisse » précise Stéphane Sanchez, l’un des rares moniteurs à proposer des sorties randonnée nordique dans la région. La randonnée nordique ou l’autre nom du backcountry. « Ce vocable a été adopté parce qu’il percute, dans l’idée qu’il pouvait parler aux jeunes et se détacher du ski de fond à l’image soit vieillotte, soit liée à la compétition. En réalité, la pratique existe depuis très longtemps. Le backcountry, c’est ce qu’on faisait il y a quelques décennies sur les skis en bois que l’on voit sur les représentations d’époque, jusqu’à ce que l’on invente les cours de ski. Dans son aspect moderne, il date d’il y a une quinzaine d’année. Mais cela fait 4 ou 5 ans que le matériel a beaucoup évolué». Les skis utilisés sont aussi large que ceux de la descente, avec des carres métalliques et des écailles dessous. Le talon est décollé, comme en ski de fond, mais reste accroché au ski par un câble. Pour la neige glacée ou profonde, on ajoute des peaux de phoque. Ce qui donne à l’équipement l’atout de la polyvalence : « c'est le moyen simple et efficace de parcourir tous types de pentes » est-il écrit sur le site de Stéphane Sanchez, www.evasionsnordiques.com. « Il n’est pas aussi efficace qu'un ski alpin sur des terrains descendants, ni aussi performant qu'un ski de fond au plat ou en montée. Mais force est de constater qu'en ski alpin, les portions plates ou montantes se transforment vite en belle galère, et que la descente en ski de fond est une affaire d'équilibristes aguerris. Le ski de backcountry concilie les intérêts des deux ».

Pour l’instant, ce type de matériel n’est pas évident à trouver en location. Stéphane Sanchez est encore l’un des seuls à proposer des prestations avec prêt de skis adaptés. Pourtant l’expérience rencontre un certain succès. « J’ai 30 à 40 clients par semaine dont 80 % n’ont jamais chaussé de skis de fond. Et ça plaît énormément, beaucoup veulent refaire des ballades ».

Premier avantage, selon lui, un apprentissage facile. « C’est plus facile que le ski de fond traditionnel. Il y a des personnes qui veulent faire du ski de fond juste pour le plaisir de la promenade. Mais lorsqu’ils prennent des cours, ils sont face à des aspects très techniques, pas facile d’accès au premier abord et pas forcément en phase avec ce qu’ils attendent ». Pour profiter pleinement du backcountry, il faut quand même être capable de descendre une piste bleue en alpin et d’ouvrir un chasse-neige sur une piste damée en fond. « Mais on adapte les parcours au niveau des gens. En descente, on prend par exemple des lignes de pente différentes selon l’expérience ».

Seconde qualité, la possibilité de s’éloigner des circuits courants. « Un bon skieur pourra aller là où vont les raquettes. C’est une pratique de liberté, d’évasion, de nature qui correspond à un retour aux sources dans l’air du temps. C’est un support pour découvrir le patrimoine et l’environnement, aller sur les plus hautes crêtes, voir des paysages magnifiques. L’ambiance est vraiment différente des pistes damées, qui sont une forme d’autoroute ».
Cela fait du backcountry l’équivalent pour la moyenne montagne du ski de randonnée alpin pour les terrains à pente forte, sans la manipulation pour passer d’une position «montée» à une position «descente». Il se pratique forcément sur des terrains moins accidentés et suit des parcours comportant une alternance de plats, de montées et de descentes, alors que la randonnée alpine a pour principe de monter jusqu’à un but élevé pour redescendre. Idéal pour la montagne du Jura." Écrit par Stéphane Paris

Le site de Sancho : http://www.evasionsnordiques.com
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
Salut vdub199,

Bienvenue sur le forum.
Tu as fais ton choix entre ski de randonnée alpine et ski de randonnée nordique ?

Choix de la taille pour la randonnée nordique. Tout dépend des skis que tu vas choisir :
- soit des skis larges (Snowbound - Eon - Outtabounds - Epoch…smile : - 10cm / ou à sa Taille / ou + 5cm (max + 10 cm)
- soit des skis traditionnels (étroits : Outbounds, Sporten, Amundsen…smile : des skis plus grands que toi…

Les variations dépendent aussi de ton poids et des types de terrains de randonnée.
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
Inscription possible jusqu'au 11 mars 2011. Pour vous donner envie, un article paru dans le Mémorial de l'Isère ce 04 mars 2011. (Cliquez et zoom sur l'article)
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
On en avait déjà parlé… Mais souvenez-vous Nico dans le Sud de la Norvège. A lire attentivement sur son blog : l'avalanche.
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
Magnifiques photos de montagnes enneigées au Japon !
A consulter ici : Snow Monsters of Japan

Sur quelques photos ont aperçoit des randonneurs à ski !
C'est du hors trace, ils ont le talon libre… Ski de randonnée nordique au Japon ?
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
Pour vous faire une idée de l'enneigement sur les hauts plateaux du Vercors (02 mars 2011) il suffit d'admirer les photos de Jacques Paris.
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
Affirmatif ! ça passe bien !
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
"Onze randonneurs âgés de 60 à 65 ans portés disparus dans le Vercors

Onze randonneurs, âgés de 60 à 65 ans, domiciliés dans les départements de l’Ain et de l’Isère ont, en effet, été portés disparus samedi soir dans le Vercors drômois.
Piégés par les conditions météorologiques, ils passent la nuit dans un refuge

C’est la gérante du gîte de Benevise, situé sur la commune de Treschenu-Creyers, ne voyant pas revenir le groupe devant regagner les lieux à 19h30 après une sortie raquette, qui, vers 21h30 alertait les secours.

Les secouristes ont ainsi, dans la nuit de samedi à dimanche, mené simultanément deux recherches dans le Vercors drômois.

Plusieurs heures plus tard, hier dans la matinée, via un appel téléphonique entre un randonneur et son fils, les sapeurs-pompiers et gendarmes apprenaient que le groupe, après une nuit à l’abri dans un refuge, allait, seul, regagner le gîte.

À midi, les onze randonneurs retrouvaient également la chaleur de leur gîte.

Après une nuit, qui n’en doutons pas, restera dans les mémoires…"

Source: Dauphiné Libéré

Prudence Prudence, le Vercors est beau, ce n'est pas un terrain de jeu, c'est une montagne. Bonne randonnée mais prudence.
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans
talonlibre a écrit :
Vive le cross-country downhill!

C'est plus du ski libre s'il rentre dans une nouvelle case :-)
Après le backountry, le cross-country downhill… On peut remercier Madshus de lancer une nouvelle appellation (j'ai failli dire nouvelle mode, mais Fischer avait fait le coup avec le boundless) des skis à tout faire qui ne font pas tout. Si,ils permettent de faire du Cross-country Downhill, je l'accorde c'est déjà pas mal.

J'ai hâte d'être l'an prochain lorsque Fischer sortira son Off-track : un ski pour tout faire, un coup sur piste, un coup sur les rebords…des pistes !

L'an prochain nous ferons du ski backcountry, de rando nordique off track de downhill tout en étant freehell.

Je sens que ça va plaire à Nicolas… Reste à Michel le gros Robert de finir son invention de raquettes qui glissent avec des normes 75 sans vernis, ni fluor…

J'adore le ski de randonnée nordique, le ski des grands écarts et de l'esprit libre (souvent plus que le talon).
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 8 ans