Tous les messages créés par Régis Cahn

Bonjour Math,
Très bonne question.
En fait, non, il faut la reposer différemment 😊
La question n’est pas de savoir si tu es débutante, débrouillée, confirmée, experte.

La question c’est pour quelle utilisation ? C’est-à-dire quel type de terrain de pratique.
Après avoir répondu à cela, il faut choisir des skis.

C’est le choix des skis qui détermine le duo fixations-chaussures.
 
Le NNN BC s’allie bien avec des skis aux lignes de côtes relativement étroites. Par exemple, jusqu’à des lignes de cotes de 88 - 68 - 78 mm qui correspondrait au Fischer Excursion 88. A mon sens au-delà, cela ne présente pas d’intérêt vis-à-vis de la maitrise et du contrôle des skis…
A l’inverse, le 75mm peut s’installer partout, y compris sur des skis étroits. Sur un ski large, c’est préférable pour offrir le contrôle le plus optimal. En 75 mm, on a une variété de chaussures plus importantes qu’en NNN BC et offrant souvent plus de maintien.

Math
J'ai l'impression de voir beaucoup de personne avec des NNN BC (c'est ce que les loueurs proposent en général).
Bonne observation ! Plusieurs raisons à cela.

Côté loueurs ; il y a 3 raisons essentielles !
1. Parce qu’ils ne connaissent que ça, ne prennent pas de risque et bien souvent ne pratiquent par le SRN (Arghh.)
2. Parce que la norme 75mm est plus compliqué à importer
3. Parce que la norme 75 mm a le défaut des 3Pins qui abiment les chaussures, si ces dernières sont mal insérées dans les 3-Pins. Comme les vendeurs, n’ont en saison, pas le temps d’expliquer le SRN, cette norme, et de donner des conseils et comme les clients ne prennent pas soin du matériel, alors la 75mm n’est pas la bonne norme pour la location. Quand c’est ton matos, tu essayes d’en prendre soin, quand ce n’est pas le tiens, tu es moins regardant.
 
C’est pour toutes ces raisons, qu’il est difficile de trouver en France des loueurs de chaussures et de fixations en norme 75… et si c’est le cas, c’est restreint a 2/3 magasins en France avec les bons et vénérables précurseurs du Jura qui ont tout compris et qui font du bien au Backcountry (Many Thanks !). Mais c’est une poignée d’évangélistes qui se comptent sur les doigts d’une main.

En ce qui concerne les pratiquants… Tout dépend d’où tu observes (Culture, territoires, âge)
 
Le NNN BC est ancré dans la culture nordique, c’est-à-dire des fondeurs qui nous ont expliqués pendant des siècles qu’il n’y avait que les skis étroits qui étaient valables… en plus de la chemise à carreau canadienne. Ils ont eu tort… de ne jurer que par ça, mais en fait, ils ont tellement raison : ça glisse et c'est tellement bon. Mais bon, ils pourraient être un peu plus ouverts… 

Et il y a une poignée de pratiquants qui ont dépoussiéré la randonnée nordique avec la plus vielle des normes (75mm) et qui ont compris qu’en SRN on pouvait, on avait le droit de tourner, de virer et de s’amuser en descente. Il y a même une poignée de gentils gars modernes (toujours des jurassiens) qui ont montrés avec talent qu’on pouvait sauter, plier le genou dans des pentes pre-alpines… (Surtout ne suivez pas cet exemple…. ce serait dommage de ne pas galérer comme grand-papa. Le SRN doit être laborieux et pas rigolo)

La vérité ? Il n’y en a pas… Le tout, c’est de skier, de plier les genoux et d’arrêter de se poser trop de question. Essaye, loue, observe, achète, évolue et change de matos… parce qu’avec le temps ta pratique, tes terrains de jeux vont évoluer.
Le conseil : répond à la question : qu’est ce que je veux faire avec mes skis.

Je schématise :
Tracer droit, filer, glisser hors des traces sur des terrains peu pentus, plats et légèrement vallonnés ? Opte pour un ski aux lignes de « cotes étroites » et tu pourras faire du « Click and Glide », jouer des appuis et taper dans ton cambre. Par contre en descente, ce sera « plus sport » et il faudra sans doute faire quelques conversions pour passer « presque partout ». Donc NNN BC.

Tracer polyvalent, sur du plat, mais aller taquiner quelques jolies pentes, sans devoir faire trop de conversions ? Passer partout en se posant moins de questions, en envisageant le très bon pas du Telemark ? Alors, opte pour un ski plus large de type Bound 98, Panorama M68 avec une bonne vielle fix seventy five mm… et tu seras le roi de la neige. Par contre c’est plus pataud, moins glissant que le setup précédent… Mais le plaisir en descente est largement supérieur.

En résumé, il faut choisir la glisse, ou la descente. La propulsion ou la polyvalence !

Le pire dans toute cette histoire, c’est que je sens qu’avec la nouvelle fixation Xplore, on va avoir encore plus de questions… Mais je compte sur mes amis nordiques qui flirtent assidument avec ce forum depuis une décennie déjà, pour compléter, amender, rajouter, nuancer ma réponse…

Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 1 mois
SRN.com Since 2017 !
Après plusieurs refontes du site, nous sommes en train de réfléchir a des améliorations / optimisations de SRN.com
Si vous avez des idées, des envies, des manques, pouvez-vous à la suite de ce fil de discussion, nous faire part de vos remarques, observations, suggestions sur tout les aspects ? Technique, design, fonctionnalités… Ce que vous aimeriez, ce qui vous sert moins…
Comme il s'agit d'un site communautaire, participatif et aussi informatique, on a besoin d'avoir vos retours pour continuer a accompagner le SRN !
Merci !
Praticien du Ski Sauvage.
Samedi 27/11/2021 Vercors, début d'après midi et quelques poignées de poudre plus tard. 

Snowing is processing. Posage en cours, ce qui était prévu. Demain aussi c'est prévu. A 1000 mètres pas encore de quoi faire glisser une spatule, mais nous avons reçu 2 petits centimètres la nuit dernière et demain, nous devrions nous réveiller avec un manteau blanc, annonçant les premiers frimas de l'hiver. A vous de farter ! La suite au prochain épisode !



15h21: Snowing is processing….
Praticien du Ski Sauvage.
Salut Maxx, 

Avec ce type d'équipement, c'est le centre du ski qui compte.
Tu trouveras un tuto de montage complet ici et d'autres réponses à des questions concernant la randonnée nordique.

Concernant les BC 100, j'attire ton attention sur le fait que le noyau bois est souple (pour les versions antérieures à la saison 21-22), si bien que tu dois être attentif à ton perçage et ton visage sans "casser" le filetage.
En clair, il ne faut pas être trop bourrin et finir au tournevis (comme toujours d'ailleurs).

J'ai fait cette remarque technique au service développement du nordique dès le prototypage du ski. La nouvelle série des BC 100 qui sortent des usines chinoises doivent être renforcés avec un matériaux intercalaire au niveau de la zone de montage. Ces BC 100 21/22 sont attendus dans les meilleurs shops, si tout va bien, courant novembre/décembre.

Les BC 100 sont conçus par des nordiques qui n'utilisent pas forcément une norme 75 mm et encore moins avec cale de réhausse, cale de montée et tout le tralala. La norme 75 mm est plus lourde et provoque plus de contrainte à la structure du ski. Et c'est particulièrement vrai en ce qui concerne les cales de montée qui font effet de levier sur le ski. .

Prenez-soin de vos skis, appliquez vous lors de votre montage et surtout prenez du plaisir à plier les genoux. 
Praticien du Ski Sauvage.
Jeudi 04 novembre 2021

Tiens, nous y voila de nouveau, pour une énième saison consécutive et toujours autant de passion 😊 Avant de vous dévoiler le bulletin météo, j’en profite pour faire coucou, à tous mes copains nordiques qui fréquentent SRN depuis des années et aussi aux nouveaux membres qui vont venir prendre un petit coup de piqure de talon libre, remède à la … ambiante. Bienvenue en Sauvagerie !

Concrètement, ne vous enflammez pas trop, les températures n’ont fait que chuter ; tu vas me dire que c’est de saison. Mouais, sauf que la semaine dernière j’étais en T-Shirt à 1000 mètres d’altitude. Dès z’hier, j’ai opté pour mon petit lainage ne poils de Merinos pour réchauffer mes articulations qui sont rouillées depuis la saison précédente.

Tout ce blabla, pour vous dire « Coucou les copains », « Il a neigé » ! Déjà hier, nous avons eu une alerte a mon altitude de référence : 1000 mètres avec du floconnage mélangé à de l’eau claire. Ce matin, au levé de 6h30 (Y’en a qui ont un métier), un joli saupoudrage trancha avec les verts pâturages de la veille.

A 1200 mètres d’altitude et a environ 45eme de latitude nord, l’enneigement était moins dispersé tout en étant limité : de quoi blanchir le bitume et se dire qu’il faudrait peut-être penser à changer les pneus neige pour répondre à la nouvelle obligation salutaire du « Pass Pneu pour tous » en zone montagneuse. On se demande, pourquoi, on n’y avait pas pensé avant.

Nous tournons donc définitivement le dos à cet été et penchons résolument vers un hiver enneigé assaisonné de jolis virages.


Paf 1000 mètres au-dessus des océans

Sur la route de la montagne
Praticien du Ski Sauvage.
Salut Math,

Si je comprends bien, tu veux opter pour des fixations de norme NNNBC, afin d'avoir le meilleur déroulé de pied, grâce à la souplesse du DUO chaussures/fixations afin de limiter la pression sur ton genou. J'y vois un autre avantage, c'est que des skis relativement étroit + NNN BC, c'est léger donc moins contraignant. Par contre, c'est plus limitant sur des terrains accidentés et ce sera moins facile à tourner qu'un ski plus large.

Je compile tes idées et celles de Marioles en restant sur du NNN BC : 
  • Madshus Panorama M62 en taille 162 cm (lignes de cote 83-62-70 mm) - Par rapport à ton gabarit (poids/taille), tu auras suffisamment de portance.
  • Fischer Excursion 88 en taille 169 cm (lignes de cote 88-68-78 mm) - Mesure réellement 165 cm, donc convient à ton gabarit. Le format offre une bonne portance et c'est une plateforme facile à skier.
  • Rossignol BC 80 en taille 166 cm (lignes de cote 80-60-70 mm)

Dans ton, cas, je pense que les 2 premières propositions sont préférables afin de mieux contrôler tes skis en descentes; puisque tu n'as fait que 2 fois du SRN et si tu cherches un équipement maniable.
En parlant de maniabilité, la norme 75 mm, améliore le maintient et facilite la maniabilité. Mais la propulsion et le déroulé de pied est supérieur en NNN BC. 

En résumé, on choisi d'abord un ski, puis on y associe une norme de fixation pour enfin opter pour des chaussures d'abord confortables.
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 2 mois
Merci Rikimini pour le partage de ta vidéo. J'ai déjà parcouru, il y a quelques années, la superbe traversée de Charlevoix ! Merci de partager vos expériences sur Skirandonneenordique.com ! 
Praticien du Ski Sauvage.
Lundi 12 avril 2021

Je suis toujours ébahi par la capacité de notre météo à virevolter aussi-vite et à faire le grand écart des températures.

Hier, dimanche à 1000 mètres d'altitude, il faisait bon et agréable. Un temps à sortir le VTT. Puis Éole du Sud, s'est installé.
En début de soirée, la pluie fît son apparition puis, se renforça dans la nuit. C'est au petit matin, qu'on eu la surprise d'accueillir, une fois de plus, l'or blanc, si important pour nos territoires de montagne.

A cette période, cela fait belle lurette que les stations de ski sont closes… C'est ainsi que je suis allé vérifier l'état d'enneigement des pistes de ski d'Autrans au domaine de la Sure. J'ai observé qu'il s'agissait bien d'une neige naturelle, douce et répartie uniformément sur le couvert forestier. Pour se faire, j'ai utilisé mes skis de diversification des activités de moyenne montagne, appelé aussi "le ski originel" et le "ski d'avenir"… afin de remonter la piste bleu de la Marmotte (il en reste, des Tétras, presque plus, mais des marmottes, oui… ; C'est mieux pour le chocolat), que j'ai ensuite redescendu a l'aide de mes genoux. J'ai évité le sommet de la Sure et les falaises environnantes et surplombant l'agglomération "capitale des Alpes", en raison du temps maussade là-haut.

Il fut bon, une énième fois,  de s'emmontagner et de plier les genoux… Pour clôturer cet instant "conditions de neige" : 5 cm à 1000 mètres et 15 cm a 1600 m. Suffisant pour glisser, tourner, virer et excursionner. Mais ce petit 5 cm de début de matinée est devenu un maigre 2 cm qui finira de fondre dès l'apparition des rayons du soleil,  prévu ce mardi 13 avril. Pour ceux qui liront ceci, jusqu'à a la fin, cela signifie que sur les hauteurs, il y a de la neige et que par conséquence, il en reste suffisamment pour les motivés qui veulent encore en cette mi avril, frétiller avec des planches à neige.


L'or vert de la commune d'Autrans-Méaudre-en-Vercors : sa forêt.

L'or blanc a recouvert le val d'Autrans-Méaudre qui s'étale du Nord au Sud
Praticien du Ski Sauvage.
Modifié il y a 9 mois
Mercredi 07 avril 2021


A partir de 1000 mètres d'altitude, un petit saupoudrage a eu lieu dans la nuit de ce mardi à mercredi avec des bourrasques de vent du nord. Il n'y aura pas de conséquence sur le niveau d'enneigement, puisque cette goutte froide, n'aura apporté qu'un léger centimètre a 1200 mètres d'altitude.
Praticien du Ski Sauvage.
Lundi 05 Avril 2021

Un lundi de Pâques au Pays de la liberté.
Départ de la maison forestière de la Coche pour une petite incursion dans l'une des dernières zones de quiétudes de France et de Navarre. Protégeons-là, respectons-là, aimons-là. Ainsi soit-il.
La route est ouverte après la barrière de Béguère, mais ne permet pas de se garer à proximité de la maison forestière de la Coche. Le dernier lacet avant d'arriver en sauvagerie est encore bien enneigé. Ensuite, les versants les plus inondés de soleil sont déneigés, mais, il reste tout le reste qui permet de skier, de glisser et de se détendre. Du ski de printemps, avec quelques gentils et légers portages qui n'entament pas la motivation. En clair, il reste de quoi spatuler sur nos biens chers hauts-plateaux. Quelques photos pour illustrer la sortie nordique.


Maison forestière de la Coche

Les crêtes orientales du Vercors avec à votre droite le Grand Veymont

La fontaine du Pichet

Un cairn (une ligne de cairn) qui délimite la frontière terrestre entre les départements de la Drôme et de l'Isère.
Praticien du Ski Sauvage.